30.09.2020
Chroniques Potentiel humain Et si tu devenais qui tu es!

Et si tu devenais qui tu es!

Il est vrai que la vie n’est pas toujours facile. Il est vrai que la vie nous demande parfois des dépassements, que nous nous questionnons souvent sur le pourquoi des choses. Je ne détiens pas LA vérité, mais je vais vous partager MA vérité.

Je suis profondément convaincue que la vie est bien réglée, qu’elle met sur notre chemin les expériences nécessaires à notre dépassement, à notre apprentissage, à notre développement.

Je crois aussi que la même expérience peut servir plus d’une personne, chacun selon l’étape de vie où il en est rendu. Que différentes expériences, positives ou négatives, surviennent dans nos vies pour nous montrer une seule chose : à être simplement nous-même.

Et si la vie c’était ça, trouver qui nous sommes. Devenir qui l’on est. Et si c’était ça le bonheur!

J’utilise fréquemment cette citation de Nietzsche : Deviens ce que tu es.

Deviens ce que tu es”  

Je préfère le dire ainsi : deviens qui tu es. Mais ça veut dire quoi ça, deviens qui tu es?

Ça veut dire arriver à retirer les couches de peurs, celles qui nous figent, nous empêchent de dormir la nuit, celles qui nous empêchent de dire «non», celles qui nous poussent à rester dans une relation malsaine, celles que l’on inventent en soi pour répondre à la  sacro-sainte image sociale ou professionnelle que l’on pense que les autres attendent de nous. Celles qui …

Ça veut dire arriver à retirer les couches de croyances négatives ou positives qui ne rendent pas heureux et libres. Celles qui nous dictent notre conduite malgré nous (Il n’est pas bien de dire non, il faut toujours penser aux autres avant soi. Il ne faut pas resté célibataire,  il faut gagner  plus d’argent, etc.)

Ça veut dire arriver à retirer les épaisseurs de pensées, celles si nombreuses qui nous sont inutiles, celles qui tournent en boucle, qui nous rongent le cœur, qui grugent notre énergie vitale. Ces pensées que l’on nourrit par pelletées de doutes, de jugements, de rumeurs, de non-dits. Ces pensées que l’on entretient en croyant qu’elles nous protégeront contre un ennemi souvent imaginaire; celles que l’on entretient et que nous croyons nécessaires afin de demeurer vigilant.

Devenir qui tu es c’est d’abord faire un ménage dans ces peurs, ces croyances et ces pensées pour arriver à la source de qui nous sommes. Trouver enfin notre vrai soi. Certains l’appellent notre essence, d’autres, notre âme; d’autres, le cœur. Peu importe son nom, cette partie de soi qui est libre de respirer l’air, qui a le cœur léger, qui est sereine et douce. Cette partie de soi qui reconnait ses valeurs et ses forces, ses faiblesses aussi (ses défis) et qui vit en harmonie selon tout ça.

Cette action nécessaire en est une de lâcher-prise. D’abandon. De deuil. Deuil de l’image que l’on voudrait de soi, de celle que l’on pense que les autres se sont créés de nous.

Être. Tout simplement. Ici et maintenant. Pour soi.

Et je vous entends me dire : Mais c’est égoïste de vivre pour soi!

Ben non (encore une autre croyance sociale!!). Je me permettrai ici une citation biblique : Aime ton prochain comme toi-même. Avez-vous déjà pensé que si vous ne vous aimez pas beaucoup, vous n’aimerez pas beaucoup les autres non plus! Et ce n’est pas moi qui l’ai dit!

Aime toi-même comme tu aimes ton prochain!

La bienveillance commence par soi-même. Si chacun était aussi attentif à lui, s’aimait autant qu’il aime les autres, tous ne s’en porteraient que mieux. Les cœurs seraient plus légers et confiants. L’estime occuperait la place de l’égo. Ça en fait ça de la légèreté pour sourire à un passant, prendre le temps d’écouter un ami, offrir son aide à un voisin, comprendre un conjoint, consoler un enfant.

C’est ce que je vous souhaite à tous : un premier pas, chaque jour, vers vous-même.

Et vous savez quoi? Ce pas, il peut être tout petit, simple, fragile, incertain. L’important c’est qu’il vous permette d’avancer.

Bonne route!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×