30.10.2020
Actualités Faits divers 3 kg de cocaïne: l’accusé est cité à son procès

3 kg de cocaïne: l’accusé est cité à son procès

À la suite de son enquête préliminaire tenue sous la forme d’un interrogatoire au préalable, vendredi dernier au palais de justice de Matane, Jean-Marc Ouellet, 39 ans de Matane, a été cité à son procès pour trafic de stupéfiants.

Il reviendra en Cour le 13 octobre à Matane afin de fixer la date de son procès. Ouellet a été arrêté le 13 février lors d’une perquisition en matière de lutte aux stupéfiants à Matane qui a notamment permis de saisir 3 kg de cocaïne et 75 000 $ en argent.

Il a plaidé non coupable le 14 juillet au palais de justice de Matane. À ce moment, il a opté pour un procès précédé d’un interrogatoire au préalable, une nouvelle forme d’enquête préliminaire qui permet aux avocats des deux parties d’interroger des témoins sans la présence d’un juge. Cette formule peut être utilisée seulement lorsque la citation au procès n’est pas contestée par la Défense.

Deux perquisitions

Le 13 février, les enquêteurs du service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, assistés des policiers du poste de la MRC La Matanie et d’un maître-chien, ont effectué deux perquisitions simultanées en matière de lutte aux trafiquants de stupéfiants.

« Les policiers se sont d’abord rendus dans une résidence de la rue Bergeron à Matane où ils ont découvert une certaine quantité de cocaïne et d’argent comptant, en plus de procéder à l’arrestation de l’occupant des lieux, pour ensuite se rendre dans un édifice à logement de la rue Saint-Jérôme occupé par le même suspect où cette fois-ci, une importante quantité de stupéfiants a été découverte », relate le sergent de la SQ, Claude Doiron.

En tout, les policiers ont saisi près de 3 kg de cocaïne, environ 75 grammes d’une substance s’apparentant à du MDMA (drogue de synthèse), un peu moins de 75 000 $ en argent comptant et divers équipements servant à la revente de stupéfiants

« Ce sont des informations reçues du public il y a quelques mois qui ont permis de mener à bien cette opération », précise le porte-parole policier.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×