22.10.2020
Actualités Faits divers De l’aide en place pour les sinistrés de Saint-Fabien

De l’aide en place pour les sinistrés de Saint-Fabien

Au lendemain de la tragédie qui a jeté à la rue les résidents de sept maisons rasées par un violent incendie survenu jeudi après-midi au cœur du village de Saint-Fabien, la solidarité, l’entraide et l’aide sont déjà bien en place dans la municipalité de moins de 2 000 habitants qui n’en est pas à sa première tragédie.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a dépêché une équipe de six intervenants et de trois infirmières pour soutenir les sinistrés et la soixantaine de personnes qui ont été évacuées. « Nous avons deux intervenants à l’aréna qui travaillent en étroite collaboration avec la Croix-Rouge pour subvenir aux besoins des sinistrés. Deux autres intervenants se déplacent dans le village pour rencontrer des gens qui auraient des craintes ou des besoins et deux autres vont dans la résidence de personnes âgées pour rassurer les résidents », indique le superviseur des opérations pour le CISSS, Pierre-Paul Malenfant.

Pierre-Paul Malenfant, du CISSS du Bas-Saint-Laurent. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

De l’aide est aussi présente à l’école fréquentée par certains des sinistrés.

« Ça aurait pu être encore pire »

Malgré l’horreur de la situation avec sept résidences complètement rasées ainsi qu’un cabanon et plusieurs véhicules, les élus municipaux et les pompiers estiment que ça aurait pu être encore pire avec les grands vents d’hier. Le maire, Jacques Carrier, a remercié la soixantaine de pompiers de la MRC Rimouski-Neigette, Rimouski, Bic, Saint-Simon, Trois-Pistoles, Saint-Narcisse et Sainte-Blandine qui ont tout faits pour limiter la propagation des flammes dans des circonstances difficiles. La Société coopérative agricole a notamment été épargnée.

Ian Landry (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

« À mon arrivée, les tisons voyageaient énormément à partir de la toiture de la première maison. Avec la force des vents, une résidence de la 8e avenue à plus de 300 mètres des lieux est une perte totale », raconte le chef du service des incendies de la MRC Rimouski-Neigette, Ian Landry, qui précise qu’en plus des résidences rasées, quelques autres maisons ont été endommagées par l’eau ou le feu sur le revêtement extérieur.

Les personnes évacuées ont pu retourner dans leur domicile vendredi matin. « Il y a encore des pompiers sur place, mais il n’y a plus de danger. Ce sont seulement des petits foyers de chaleurs qui surgissent dans les amas de débris et qu’il faut éteindre rapidement. Nous demandons par contre aux gens de respecter les périmètres de sécurité », mentionne M. Landry, qui signale qu’une défectuosité électrique serait à l’origine de l’incendie de la première résidence.

Le conseiller municipal de Saint-Fabien, Yanncik Dumais. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Une communauté tissée serrée

Le maire Carrier et le conseiller municipal, Yannick Dumais, ont tous deux souligné l’esprit de solidarité qui règne à Saint-Fabien et l’entraide qui a déjà commencé à se manifester. « Déjà hier soir, les gens s’offraient pour aider, pour s’impliquer, pour donner aux sinistrés. Tout le monde est touché par les événements. Je souligne l’excellent travail des pompiers et des intervenants. Les gens qui le souhaitent pourront aller porter des vêtements et des meubles samedi de 9 h à midi à l’aréna. Les dons en argent seront aussi possibles. On vous donnera la procédure un peu plus tard », a mentionné M. Dumais lors d’une conférence de presse, ce vendredi matin.

Le maire de Saint-Fabien, Jacques Carrier. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Visiblement ébranlé par la situation, le maire Jacques Carrier espère que la vie puisse reprendre son cours le plus rapidement possible. « C’est un grand malheur qui nous frappe, mais nous allons nous serrer les coudes comme nous l’avons toujours fait. Il y a une solidarité exceptionnelle ici. Les gens veulent tout faire pour aider leurs concitoyens afin que la vie puisse bientôt reprendre son cours normal ».

Saint-Eugène privé de téléphone et d’Internet

Pendant les opérations, des bris sont survenus au réseau de fibre optique alimentant la municipalité voisine de Saint-Eugène-de-Ladrière. Les résidents de cette municipalité sont privés de téléphone et d’Internet. « Les équipes de TELUS sont à la tâche. Le service devrait être rétabli d’ici 17 h aujourd’hui », indique Ian Landry.

Bien que ce soit le rôle des assureurs de procéder à l’évaluation des dommages, l’ampleur des pertes dépasserait le million de dollars. « Nous aurons besoin de l’aide de nos gouvernements », lance le maire Carrier. Le député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, s’est présenté sur place à la fin de la conférence de presse pour offrir son soutien aux sinistrés.

Rappelons qu’un incendie avait détruit trois bâtiments, dont deux commerces, en décembre 2017 à Saint-Fabien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×