26.10.2020
Actualités Économie L’école Paul-Hubert participe à un projet de science citoyenne

L’école Paul-Hubert participe à un projet de science citoyenne

À la suite du succès de la phase 1 de la Mission ADN-eau, Génome Québec confirme le lancement de la phase 2 de ce projet de science citoyenne visant à mieux comprendre la biodiversité des cours d’eau du Québec.

Cette année, près 30 écoles, dont l’école secondaire Paul-Hubert de Rimouski, participent à cette étude visant à brosser un portrait de la biodiversité des cours d’eau ciblés et d’y observer les effets de l’activité humaine riveraine.
 
Développé par Génome Québec, en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ainsi que le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ce projet a connu un franc succès l’an dernier. En effet, grâce à la première édition, plus de 130 kilomètres de cours d’eau ont été analysés dans la grande région de Montréal, 32 espèces de poissons et 9 variétés d’invertébrés ont été trouvées.

Résultats dévoilés au printemps 2021
 
Cette année, ce sont les jeunes de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui prélèveront des échantillons d’eau afin d’approfondir nos connaissances sur l’état de santé des rivières et des lacs du Québec. Les résultats des analyses d’ADN environnemental seront dévoilés au printemps 2021. Les experts scientifiques analyseront ces échantillons en utilisant les technologies génomiques, telles que le séquençage et l’analyse bio-informatique, pour répondre à différentes questions permettant de statuer sur la biodiversité des cours d’eau ciblés.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×