28.10.2020
COVID-19 Les chiropraticiens continuent de pratiquer même en zone rouge

Les chiropraticiens continuent de pratiquer même en zone rouge

L’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ) salue la décision du gouvernement de permettre aux services professionnels de la santé en cabinet privé de continuer d’offrir des services à la population, même en zone rouge.

Ainsi, les chiropraticiens et les autres professionnels de la santé en pratique privée qui sont encadrés par un ordre professionnel vont continuer de traiter leurs patients afin d’épauler le réseau de la santé et des services sociaux, tout en respectant les consignes de la santé publique.

« Nous apprécions l’écoute du gouvernement à notre égard. Nous avons recommandé au gouvernement de permettre aux chiropraticiens de continuer à pratiquer, même en zone rouge, afin d’assurer un soutien au réseau de la santé en traitant les patients atteints de troubles neuromusculosquelettiques. Cette recommandation permet aussi aux chiropraticiens de continuer à contribuer à la relance économique du Québec. Cette décision est grandement appréciée et nous continuerons de travailler avec le gouvernement afin de contribuer au meilleur de nos capacités », explique Dre Marie-Hélène Boivin, chiropraticienne et présidente de l’ACQ.

On entend par services de santé professionnels tous ceux qui sont encadrés par un ordre professionnel et un code de déontologie, comme les chiropraticiens, les dentistes, les optométristes, les podiatres et tous autres professionnels de la santé, mais qui œuvrent à l’extérieur du RSSS.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×