24.10.2020
Actualités Faits divers Coupable d’avoir voulu envoyer de la drogue par messagerie

Coupable d’avoir voulu envoyer de la drogue par messagerie

Un rimouskois de 32 ans, Jérôme Cyr-Duchesne, a plaidé coupable jeudi matin au palais de justice de Rimouski d’avoir tenté d’expédier des stupéfiants par un service de messagerie, le 27 mai 2015 à Rimouski.

Cela s’inscrit dans le cadre d’une opération policière visant un réseau de distribution de stupéfiants utilisant les services de messagerie. « Le 27 mai 2015 à 20 h 18, Jérôme Cyr-Duchesne est le passager d’un véhicule qui se présente dans un service de messagerie de Rimouski. Il quitte le véhicule avec un colis, entre dans le commerce et il revient avec un papier. Munis d’un mandat, les policiers ouvrent le paquet et ils y trouvent 1 007 comprimés de méthamphétamines. En plaidant coupable, monsieur admet qu’il savait ce qu’il y avait dans le paquet », relate le procureur de la Couronne, Me Normand Morneau-Deschênes.

Le dossier a mis du temps à être judiciarisé parce que les enquêteurs voulaient poursuivre l’enquête et tenter de remonter dans l’organisation.

Problème de consommation

Cyr-Duchesne a plaidé coupable avant la tenue d’un procès. « Mon client était aux prises avec un problème de consommation, ce qui l’a amené à commettre ses gestes. Il a suivi une thérapie fermée à Sainte-Anne-des-Monts. Il est maintenant exempt de toute consommation et il est un actif pour la société puisqu’il travaille à temps plein en restauration », a plaidé son avocate, Me Maryse Beaulieu.

90 jours de prison

Les deux parties ont suggéré de manière commune une peine de 90 jours de prison à purger de manière discontinue les lundis et les mardis assortie d’une probation de deux ans et du versement d’un don de 500 $ à Moisson Rimouski-Neigette.

« La gravité des faits aurait pu vous vouloir une peine beaucoup plus importante. Vous étiez dans l’engrenage de cette cochonnerie qu’est la méthamphétamine. Chaque semaine, je vois les ravages de cette drogue dure. J’entends des parents pleurer parce qu’ils ne reconnaissent plus leur enfant sous l’emprise de cette cochonnerie que des gens distribuent par appât du gain », a lancé le juge James Rondeau à l’accusé avant d’accepter la suggestion de sentence soumise.

Cyr-Duchesne se voit également imposer une interdiction de posséder des armes pour les 10 prochaines années.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×