26.10.2020
Nouvelle de 19 h La Ferme du Castor Gras veut aménager un camping

La Ferme du Castor Gras veut aménager un camping

Le propriétaire de la Ferme du Castor Gras de Notre-Dame-des-Neiges, près de Trois-Pistoles, Frédéric Moisan-Wilson, souhaite se lancer dans l’agrotourisme.

L’homme d’affaires a fait une demande à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour exploiter un site de 15 terrains de camping à la ferme.

La Municipalité de Notre-Dame-des-Neiges a accordé son appui au projet. Il ne manque donc que l’autorisation de la CPTAQ pour permettre à M. Moisan-Wilson d’aller de l’avant avec le projet qu’il mijote depuis deux ans et demi. « On m’a dit que ça pourrait prendre six mois avant d’avoir la réponse, mais aussi que je pourrais avoir une préautorisation dans trois mois », mentionne celui qui a l’appui du monde municipal et du tourisme de la région.

« Je voudrais offrir aux touristes une expérience différente, celle de passer une ou deux nuits à la ferme. Ils pourront participer ou non au travail au potager et voir comment on peut produire des fruits et des légumes à échelle humaine. Ils pourraient même reproduire le tout chez eux », explique le producteur agricole.

Une agriculture différente

Originaire de Saint-Hyacinthe, Frédéric a beaucoup voyagé, notamment à l’international où il vivait en travaillant sur des fermes. Avant cela, il avait travaillé dans le domaine de l’informatique et dans la gestion d’un restaurant à Sherbrooke. « Je suis parti avec mon sac à dos. J’ai découvert plein de choses, des coutumes différentes. Après six ans à l’international, j’ai souhaité revenir au Québec et lancer mon entreprise agricole, mais avec un modèle différent de ce que l’on trouve à Saint-Hyacinthe. Au fil de mes voyages, j’étais tombé amoureux avec l’eau. Je voulais m’installer près du fleuve et en même temps pas trop loin de mes parents qui sont à Saint-Hyacinthe. Quand j’ai vu cette terre à vendre à Notre-Dame-des-Neiges, je me suis dit que c’était là que je voulais m’installer. La terre avait du potentiel et était parmi les moins chères sur le marché à ce moment-là », raconte-t-il.

Avec ses pousses, Frédéric produit une salade 100 % locale très appréciée de la population du coin. Il vend ses produits, salades et champignons, directement à la ferme, au Marché public des Basques, à la Boucherie Centre-Ville et au Marché IGA de Trois-Pistoles.

Consolidation et expansion en 2020

Après deux années d’expérimentations en 2018 et 2019, l’année 2020 en est une de consolidation et d’expansion pour la Ferme du Castor Gras. Les superficies en culture devraient augmenter autant pour les pousses servant à la production de la salade verdurette que pour les champignons, et les fruits feront leur arrivée. Pour le moment, le producteur estime que la demande sera assez forte pour écouler les fruits sans les transformer.

L’entreprise possède une terre de 57 acres, mais seulement un acre et demi est actuellement en permaculture, un mode de production qui prend en considération la biodiversité de chaque système. « J’utilise les rotations, et les micropousses produisent leurs propres nutriments. On ne fertilise pas. Pour l’avenir, je voudrais augmenter les superficies en production tout en demeurant dans l’agriculture à petite taille », signale M. Moisan-Wilson.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×