25.11.2020
COVID-19 Des chirurgies reportées à l’Hôpital de Rimouski

Des chirurgies reportées à l’Hôpital de Rimouski

Pour une deuxième semaine consécutive, des chirurgies non urgentes sont reportées à l’Hôpital régional de Rimouski en raison d’une éclosion à la COVID-19 déclarée au début de la semaine dernière.

Cette éclosion touchant une unité d’hospitalisation a affecté trois personnes, tous des employés. « Toutes les personnes connues ayant eu un contact significatif avec les cas ont été isolées. Aucun usager n’est touché », mentionnait le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, le 13 octobre par voie de communiqué.

Ce sont les personnes placées en isolement qui forcent le report de certaines opérations. Trois employés ont été infectés et cinq autres ont été placés en retrait préventif. Le mouvement de personnel qui en a résulté a forcé la suspension de certaines activités au bloc opératoire.

Depuis deux semaines, les activités sont suspendues dans deux salles au bloc opératoire puisque des employés doivent être affectés aux soins intensifs.

Un comité de gestion des éclosions est déployé et les équipes de prévention et contrôle des infections sont présentes dans l’installation. Aucun nouveau cas ne s’est ajouté depuis mardi dernier.

Un autre cas s’ajoute à l’école primaire de Saint-Pascal

Par ailleurs, un nouveau cas s’ajoute ce lundi matin aux deux cas répertoriés vendredi dernier dans des écoles de Saint-Pascal-de-Kamouraska. Dans un communiqué, le Centre de service scolaire a confirmé la présence d’un cas à l’école secondaire Chanoine-Beaudet et d’un autre à l’école primaire Monseigneur-Boucher, où un 2e cas s’est ajouté ce lundi matin. Les classes touchées sont fermées de manière préventive jusqu’au 28 octobre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×