26.11.2020
Nouvelle de 17 h Une œuvre d’art qui représente bien la Trinité-des-Monts

Une œuvre d’art qui représente bien la Trinité-des-Monts

L’artiste rimouskoise, Fernande Forest, a produit une œuvre d’art qui représente très bien la municipalité de La Trinité-des-Monts dans le cadre du projet Intégration des arts à l’architecture et à l’environnement du gouvernement qui réserve 1% de l’investissement public dans un projet d’infrastructure pour la réalisation d’une œuvre d’art.

Dans le cas de La Trinité-des-Monts, Mme Forest a été invitée à proposer une œuvre d’une valeur de 20 000 $ pour le tout nouvel édifice municipal inauguré en 2019. « J’ai proposé une maquette illustrant des secteurs importants de cette municipalité, comme l’acériculture, la forêt et les oiseaux, particulièrement le martinet ramoneur, une espèce en voie de disparition que la municipalité a voulu protéger en défaisant son ancien édifice municipal », explique l’artiste.

L’oeuvre est visiible autant de l’intérieur que de l’extérieur de la Bibliothèque municipale. (Photo courtoisie)

« Nous sommes très contents. C’est une œuvre que nous représente très bien qui a été installée la semaine dernière dans les vitres de la bibliothèque municipale », commente le maire de La Trinité-des-Monts, Yves Detroz.

Les oiseaux : un incontournable

« Dans ma recherche, il est devenu incontournable de parler des oiseaux, compte tenu de l’histoire de la sauvegarde du dortoir des martinets ramoneurs et aussi de la vocation ornithologique que la municipalité s’est donnée », précise Mme Forest.

L’artiste a réalisé une œuvre d’impression sur verre représentant un gros érable abritant des silhouettes d’oiseaux, dont des martinets ramoneurs. L’arbre est très coloré et les oiseaux invisibles. « En plus, d’animer l’arbre, les oiseaux évoquent des qualités et des thèmes que l’on veut relier à l’esprit d’une communauté :  famille, société, rassemblement, liberté, découverte, musique, légèreté, joie », indique-t-elle.

On y retrouve aussi un nid avec un œuf et un livre pour faire un petit clin d’œil au fait que l’œuvre est installée dans la bibliothèque municipale. « C’est une œuvre entièrement régionale. Le verre a été préparé et coupé chez Prelco à Rivière-du-Loup et la structure d’aluminium servant de base a été faite par Laurent Jean, de Saint-Fabien.

Fernande Forest (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Fernande Forest a déjà réalisé plusieurs œuvres dans le cadre de ce programme, dont celles du CHSLD de Rivière-du-Loup et de la Villa Estevan des Jardins de Métis.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×