26.11.2020
COVID-19 Plus grave crise de son histoire, l'industrie touristique se mobilise

Plus grave crise de son histoire, l’industrie touristique se mobilise

Aux prises avec la crise la plus importante de son histoire, alors que l’industrie touristique est le secteur économique le plus durement frappé au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde, les acteurs en tourisme continuent de se mobiliser et d’agir de façon proactive avec la mise sur pied de la Conférence économique de l’industrie touristique québécoise.

Monsieur Raymond Bachand agira à titre de président de la Conférence, formée de 12 femmes et hommes, propriétaires et dirigeant.e.s d’entreprises touristiques, possédant une vaste expérience opérationnelle et alliant des expertises complémentaires acquises au sein de ce secteur économique. Leurs connaissances des réalités régionales, nationales, internationales, des divers secteurs d’activités et de la réalité des entreprises de toutes tailles qui composent l’industrie touristique serviront avec pertinence la mission de la Conférence.

Un peu plus tôt monsieur Bachand déclarait: « Je crois singulièrement à l’impact socioéconomique de ce secteur qui contribue grandement à la vitalité du Québec et de ses régions. En tant qu’ancien membre du conseil d’administration de Tourisme Montréal, ainsi qu’ancien ministre du Tourisme et ministre des Finances, j’ai choisi de m’impliquer avec les autres membres de la Conférence afin de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter la déstructuration d’un pan complet de notre économie. »

Au cours des derniers jours, plusieurs rencontres auprès d’instances gouvernementales ont déjà eu lieu afin de proposer des solutions concrètes et d’éviter la déstructuration du tourisme, secteur essentiel de la vitalité économique du Québec et de ses régions.
Une conférence économique des plus pertinentes en cette période difficile.

Industrie durement frappée

Au printemps 2020, le tourisme a été l’une des premières industries à être frappée de plein fouet par la pandémie actuelle. Bien que certaines zones des 22 régions touristiques du Québec ont pu bénéficier d’une courte période d’affluence accrue lors de la saison estivale, les centres urbains et pôles régionaux ont, quant à eux, été désertés. De plus, les entreprises touristiques québécoises ont dû s’adapter, de façon importante, à la réalité particulière de l’opération en période de COVID-19. De même, l’automne, qui suscite habituellement une forte présence de touristes internationaux, en plus d’être la période par excellence pour la tenue d’événements d’affaires et pour le tourisme scolaire ou sportif partout en province, est pour ainsi dire réduit à néant avec la deuxième vague de la pandémie. Les prévisions sont peu reluisantes quant à une éventuelle reprise : selon de nombreux experts, il faudra plusieurs années pour que le tourisme se remette de cette crise sans précédent.

Un rouage important de l’économie

Avant la pandémie, le tourisme québécois contribuait à l’économie du Québec à hauteur de 16 G$ annuellement, tout en représentant plus de 400 000 emplois. En outre, en termes d’entrées de devises étrangères dans l’économie québécoise, le tourisme représentait l’équivalent du cinquième secteur d’exportation du Québec puisque les quelque 9,3 millions de touristes provenant de l’extérieur du Québec généraient 5,8 G$ de dépenses touristiques sur le territoire québécois.
Les impacts de la crise actuelle sur le tourisme et sur l’économie québécoise sont majeurs. Selon une récente étude effectuée en septembre 2020 par RCGT Horwarth HTL, des pertes de revenus de 3,4 G$ sont à prévoir pour l’année 2020-2021, soit une baisse de 61% du chiffre d’affaires pour seuls les secteurs de l’hébergement, des attraits et des services touristiques, une prévision qui ne comprend pas les pertes de revenus de la restauration touristique et du sous-secteur des transports.

Une vision globale, une voix forte et unie

Au sein de la Conférence, les membres ne représentent pas leur entreprise, leur région ou leur secteur spécifique, mais plutôt le Québec dans son ensemble ainsi qu’une diversité de secteurs d’activités et de tailles d’entreprises.
En plus du président, Raymond Bachand, qui agit aussi à titre de conseiller stratégique, les membres de la Conférence sont, en ordre alphabétique :

• Alain April – Hôtel Le Bonne Entente et Entourage sur-le-Lac
• Pascale Coutu – La Courgerie
• Janine Durette – La Ronde Six Flags
• Christiane Germain – Germain Hôtels
• Yan Hamel – Croisières AML
• Caroline Lepage – AGORA OPUS3
• Patrice Malo – Station Mont Tremblant
• Jacques Primeau – L’Équipe Spectra
• Luzana Rada – Global Tourisme
• David Rheault – Air Canada
• Claudine Roy – Auberge sous les Arbres

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×