27.11.2020
Actualités Société Décès d’un des fondateurs de «JE RACCROCHE »

Décès d’un des fondateurs de «JE RACCROCHE »

Un grand courant de sympathie s’est manifesté suite à l’annonce du décès, le 24 octobre dernier, d’un des fondateurs de l’organisme JE RACCROCHE, monsieur Daniel Lamarre. Les témoignages affluent vers l’organisme.

L’Instigateur du projet

Un autre membre fondateur et directeur général actuel de l’organisme, Michel Lessard, n’avait que des bons mots envers son ex-collègue : «Daniel est celui qui a eu l’idée à l’origine de cet organisme qui a pour mission de raccrocher et maintenir les jeunes en formation. Au tout début, l’idée s’est développée en projet et a cheminé de 2004 jusqu’en 2008, un peu comme dans un incubateur.  Par la suite, nous avons officiellement fondé JE RACCROCHE en 2008 et Daniel a été le premier professeur de français du premier groupe. Il était évidemment aussi sur le Conseil d’administration. »

Michel Lessard, dg de JE RACCROCHE. Photo: journallesoir.ca

Témoignages

Sur le site Facebook de JE RACCROCHE, des exemples de pensées bien senties ont été publiés : «  Mes plus sincères sympathies.  Daniel était un homme bon et à l’écoute de tous ceux et celles qu’il fréquentait. Il croyait en nous et il nous donnait les outils nécessaires. Repose et paix et vieille sur ceux qui t’aimes. »

Une autre personne se rappelle de l’avoir eu comme enseignant au tout début : « Je l’avais beaucoup aimé comme enseignant! », écrit-elle. 

Entourage endeuillé

Le site web du Funerarium JB nous indique qu’il laisse dans le deuil son époux, monsieur Bertrand Boucher ; sa fille Véronique (Patrick Desrosiers); son petit-fils Jean-Sébastien (Noémie Corbin); sa petite-fille Marie-Danielle; son arrière-petit-fils Jordan, ses frères Andrew (Elin Mitchell), John Mitchell (Marilyn) et Léonard Mitchell ainsi que ses cousins, cousines, neveux, nièces et plusieurs amis (es).

L’organisme maintient sa présence

Michel Lessard nous rappelle que l’organisme maintient sa mission auprès des jeunes même en ces temps de pandémie : « Il faut continuer, plus que jamais, nous passons beaucoup de temps avec les jeunes et ils répondent bien. Évidemment, il arrive que certains d’entre eux vivent un peu plus d’anxiété, mais c’est aussi le reflet de notre société. Il ne faudrait pas que le support financier que l’on reçoit diminue, car on est limite pour bien réussir avec eux », de déclarer le directeur général qui prend ce rôle très au sérieux.

Organisme de raccrochage scolaire et socioprofessionnel

Voilà ce que l’on retrouve sur le site web de JE RACCROCHE au sujet son rôle : Notre école de rue s’adresse aux jeunes âgés entre 16 à 30 ans. Elle leur permet de continuer leurs études secondaires et d’élargir leurs connaissances sur le monde. Tout en ayant un accompagnement et un suivi adapté à leurs besoins. Je raccroche s’échelonne d’août à juin, à raison de 30 heures par semaine. Les jeunes peuvent s’inscrire à n’importe quel moment et la durée de leur parcours dépend du temps qui leur sera nécessaire afin d’atteindre leurs objectifs.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×