27.11.2020
Ruralité La Fabrique de Saint-Mathieu entend continuer son travail

La Fabrique de Saint-Mathieu entend continuer son travail

La Fabrique de Saint-Mathieu-de-Rioux assure que les marguilliers vont continuer leur mission malgré le résultat du référendum qui permet à la Municipalité d’aller de l’avant avec son projet d’aménager un centre multifonctionnel dans l’église.

« Si le projet se réalise et que la Municipalité prend possession de l’église, la Fabrique n’aura plus la charge du bâtiment église, mais elle aura tout de même la responsabilité de faire en sorte que la pratique du culte puisse continuer. On pense ici aux offices du dimanche et des fêtes, à l’organisation des différents services qui seront encore requis à l’occasion de naissances, de mariages, de décès et autres. Soyez assurés que le conseil de fabrique est toujours là et toujours prêt à travailler pour les paroissiens », précise-t-on.

Cachet unique de cette belle église en pierre rose

« Nos arrière-arrière-arrière-grands-parents, dans un esprit communautaire inflexible, ont contribué par leur labeur et leurs ressources personnelles à la réalisation de ce grand projet. Ils étaient très fiers du cachet unique de cette belle église en pierres roses. Ils seraient sans aucun doute aujourd’hui très honorés que leurs descendants aient fait le choix de privilégier le bâtiment église pour notre projet de salle communautaire », mentionne la fabrique dans un feuillet d’information.

Les paroissiens avaient leur église à cœur

Les paroissiens ont apprécié pratiquer la religion dans cette demeure chaleureuse favorisant le recueillement et la prière. Ils avaient leur église dans leur cœur, et tel un bijou précieux, ils n’ont pas ménagé les efforts pour la conserver et l’améliorer.

« Un bâtisseur très soucieux de l’avenir de notre communauté nous a invités à faire confiance aux gens que nous avons élus démocratiquement. Leur prudence et leur souci de faire le bon choix s’expriment clairement ici par la tenue du référendum. Quelques nouveaux arrivants ont également participé activement aux discussions permettant à plusieurs d’avoir une perception différente et positive des enjeux. Notre communauté est plus riche et plus forte », estime la fabrique.

L’organisme souhaite toujours s’occuper de l’église. Il devra voir à son fonctionnement encore pour plusieurs mois selon les étapes à franchir définies par la Municipalité. « Soyez assurés que les marguilliers et marguillières en place vont continuer leur mission. Cependant, la réalité étant tout autre aujourd’hui, elle ne peut plus assurer l’avenir du bâtiment église dans un contexte de déclin prononcé de la pratique du culte. Comme le disait un paroissien, les ressources financières suffisantes n’y sont plus », ajoute la fabrique.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×