23.11.2020
Actualités Faits divers Québec prêt à financer des projets de lutte contre le harcèlement au...

Québec prêt à financer des projets de lutte contre le harcèlement au travail

Dans le cadre du Programme visant la lutte contre le harcèlement psychologique ou sexuel dans les milieux de travail, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, lance un quatrième appel de projets, qui se terminera le 12 février 2021.

Une somme de 1 901 065 $ est réservée pour les projets qui seront acceptés. Ce programme vise à mobiliser les acteurs du marché du travail pour l’adoption de bonnes pratiques visant à lutter contre le harcèlement psychologique ou sexuel et pour la prévention de situations à risque dans les milieux de travail.

La pandémie a mis une pression sur les milieux de travail

En raison du contexte actuel de pandémie lié à la COVID-19, la période habituelle de dépôt de projets est prolongée de quatre semaines, passant de 8 à 12 semaines. « La pandémie de COVID-19 a mis une pression sur tous les milieux de travail. Il est plus que jamais primordial de mettre en place des actions pour s’assurer que les milieux de travail sont exempts de toute forme de harcèlement psychologique ou sexuel. Chaque travailleuse ou travailleur a droit à un climat sain, que cette personne exerce son métier à distance ou sur place. Je suis satisfait de la réponse obtenue à la suite des précédents appels de projets, car elle montre que les employeurs et les travailleurs sont en action concernant cet enjeu. J’encourage donc les organisations à soumettre des idées porteuses et novatrices dans le cadre de cet appel de projets », déclare le ministre Jean Boulet.

La crise sanitaire a amené d’importants changements dans l’organisation des milieux de travail, notamment avec la mise en place de mesures sanitaires et l’adoption généralisée du travail à distance. Ainsi, les enjeux liés au harcèlement psychologique ou sexuel en situation de télétravail pourront être considérés en ce qui concerne les projets soumis.

Deux volets

Le programme comprend deux volets : l’un est destiné aux associations d’employeurs et l’autre aux associations de travailleurs. Les deux volets sont régionaux et nationaux. Une enveloppe totale de 6 M$ répartis sur trois ans (2018, 2019, 2020) a été allouée à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) pour subventionner les projets retenus. La gestion du programme est assurée par la CNESST.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×