27.11.2020
Nouvelle de 17 h Un premier album comme chanteur pour un multi-instrumentiste du Bas-Saint-Laurent

Un premier album comme chanteur pour un multi-instrumentiste du Bas-Saint-Laurent

Après une carrière de 30 ans comme multi-instrumentiste au sein de nombreuses formations musicales, Éric Blanchard, un résident de Sainte-Rita, dans la MRC des Basques, lance un premier album comme chanteur, accompagné d’amis musiciens qu’il a lui-même choisis et qu’il appelle Les Bons Moments.

« Je disais qu’avant de prendre ma retraite, je voulais me faire plaisir et faire un premier album comme interprète de mes propres chansons, que c’était le bon moment de le faire pour mes 50 ans, et c’est de là que vient le nom du groupe », explique celui qui réside dans Les Basques depuis six ans.

« Je suis venu rendre visite à un couple d’amis qui s’était acheté une maison à Sainte-Rita. Je suis tombé en amour avec l’endroit et je ne suis jamais reparti », mentionne celui qui faisait partie de la formation Raton Lover.

Surpris du succès obtenu

L’artiste se dit surpris par le succès obtenu jusqu’ici. « J’étais déjà surpris qu’une maison de disque s’intéresse à mon album. Mon premier extrait, “Parké su’l flat”, joue dans les radios et se retrouve dans le palmarès des meilleures chansons francophones du moment », indique-t-il.

L’album a été officiellement le 23 octobre. Le 16 octobre, Éric Blanchard performait devant de nombreux diffuseurs de spectacles lors des vitrines du ROSEQ. « Je suis un peu partagé. Je suis content du succès, mais en même temps, je ne veux pas partir pour de grandes tournées à travers le pays. Je travaille maintenant dans une érablière à Sainte-Rita. Je suis un gars de bois. J’adore être dans la forêt. C’est pour ça que je me suis installé à Sainte-Rita, pour vivre une certaine retraite », dit-il.

Fan de musique country, folk et rock alternatif depuis l’enfance, l’artiste propose une musique simple et sans artifices, sur les traces des Rolling Stones, de Tom Petty and The Heartbreakers ou encore de Wilco.

Un vidéoclip déjà lancé

Il est aussi possible de visionner un premier vidéoclip d’Éric Blanchard pour la chanson « TDAH ». « Cette chanson, ce n’est pas un personnage, c’est de moi qu’elle parle. On m’a diagnostiqué un TDAH à 49 ans », mentionne-t-il.

Éric Blanchard a travaillé sur différents projets avec de nombreux artistes de la scène musicale canadienne, dont Pépé, Mordicus, Les Chercheurs d’Or et Raton Lover. L’idée de se jeter sans filet et sans attendre dans un projet solo a pris forme au début de 2018.

Parallèlement à sa carrière artistique, Éric Blanchard s’implique dans sa communauté. Il vient de rejoindre le conseil d’administration des Jardins Rita de Cascia. « J’aime la vie à Sainte-Rita, une communauté où tout le monde se connaît et s’entraide. J’ai toujours eu ces valeurs-là. La musique m’a permis de gagner ma vie très longtemps, mais là j’avais besoin de relever d’autres défis. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×