26.11.2020
Nouvelle de 17 h Plus de 600 matchs derrière le banc de l’Océanic

Plus de 600 matchs derrière le banc de l’Océanic

Serge Beausoleil se dit choyé d’occuper ce poste

Serge Beausoleil sera derrière le banc de l’Océanic pour un 602e match mardi soir avec la visite des Saguenéens de Chicoutimi au Colisée Financière Sun Life.

C’est vendredi dernier à Baie-Comeau qu’il a atteint le cap des 600. Dans l’histoire de la LHJMQ, seulement cinq le devancent dans la catégorie « plus de parties en carrière avec la même équipe » : Benoît Groulx avec Hull/Gatineau (822), André Tourigny avec Rouyn-Noranda (693), Patrick Roy avec Québec (678), Denis Francoeur avec Shawinigan (656) et Pascal Vincent au Cap-Breton (619).  

« Être à la tête de cette organisation, c’est non seulement un privilège, c’est une expérience de vie extraordinaire. Je travaille avec des gars incroyables et j’ai des patrons qui croient en ce qu’on fait. On sait que cette année on va emprunter des sentiers qui sont un peu plus tortueux. Pas de trouble, on croit en ce qu’on fait », a commenté Beausoleil au terme de l’entrainement de sa troupe lundi midi.

À sa 10e année à Rimouski, il fait preuve d’une longévité dans une même organisation que l’on voit de moins en moins souvent. « Ce qui me rend fier, c’est de pouvoir livrer du hockey de très bonne qualité, année après année, à nos partisans. Jusqu’au départ de cette saison, on avait une des plus belles fiches dans la dernière décennie. On donne du hockey de qualité à nos partisans. »

C’est Philippe Boucher qui l’a embauché avec l’Océanic. « Un de mes meilleurs move. Bravo Serge », a-t-il écrit sur twitter. 

En dix ans, jamais son équipe n’a connu un début de saison (0-4-0-2) comme celui de 2020. Beausoleil rappelle toutefois que son club a perdu ses cinq derniers matchs par un seul but. « On est l’équipe qui crée le plus de chances de marquer et qui en donne le moins, peu importe le nombre de matchs joués. Ça va payer un moment donné, il faut juste ne pas baisser les bras. Faut juste continuer d’être hargneux et résilients », dit-il.

Six absents

Son équipe recevra les Saguenéens, dans une reprise du match du 25 octobre, à nouveau avec six absents dans l’alignement, dont cinq en attaque. À l’inverse, sauf pour les deux Européens, les Sags ont tout leur personnel en santé. 

« Chicoutimi, c’est l’une des plus belles équipes du circuit. Ils voulaient jouer et on leur donne l’opportunité de le faire, ça fait partie de nos valeurs. Ça fait trois semaines qu’ils n’ont pas joué, ils seront fringants. On a un beau challenge devant nous, pas trop gros, mais solide et important. Les gars sont capables de jouer un très fort match. À nous de le faire. »

L’un de ceux qui doit lever son jeu est le vétéran défenseur, Justin Bergeron, limité à une passe en six parties avec un différentiel de moins 7, le pire de l’équipe. 

« Chicoutimi, c’est une équipe avec beaucoup de vitesse. Ce sera un match difficile, il faudra se présenter et être intense chaque présence. Personnellement, je peux en donner plus sur toutes les facettes du jeu. Je dois travailler sur ça », observe le no 10.

Il constate lui aussi que l’équipe compétitionne soir après soir. Mais, ça prend davantage. « On voit de belles choses, c’est correct de bien jouer et de s’améliorer, mais personne dans la chambre ne sera satisfait avec zéro victoire. On veut gagner le plus de matchs que possible. »

En bref

Pour pallier aux nombreux absents, l’Océanic a rappelé Xavier Ducharme… Les deux blessés de la dernière fin de semaine, Frédéryck Janvier et Simon Maltais, en ont pour une semaine environ sur la liste des joueurs non disponibles… Il est possible que les deux matchs contre Baie-Comeau qui avaient été remis les 16 et 17 octobre soient repris en fin de semaine prochaine… il n’y a pas de nouveau dans le dossier des deux Européens de l’Océanic si ce n’est qu’Alexander Lazarev, qui s’entrainait à Moscou depuis six semaines dans l’attente de son départ de la Russie, est retourné dans sa famille en Sibérie… 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×