26.11.2020
Nouvelle de 17 h Un salon inauguré en l’honneur d’un héros de guerre à l’Aéroport de...

Un salon inauguré en l’honneur d’un héros de guerre à l’Aéroport de Mont-Joli

La Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli et la Ville de Mont-Joli ont inauguré ce samedi le Salon J.-Omer-Lévesque en l’honneur de ce héros de guerre né à Mont-Joli qui aurait eu 100 ans en mai dernier.

J.-Omer Lévesque est le pilote canadien-français le plus médaillé de l’histoire de l’aviation canadienne. Il est le premier aviateur canadien décoré par les autorités américaines durant la guerre de Corée. Auteur de cinq exploits aériens pendant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre de Corée, il fait partie de l’élite canadienne des as de l’aviation de combat.

Mario Lévesque en discussion avec le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, dans le Salon rendant hommage à son oncle. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Pendant la 2e guerre, il a descendu des avions allemands avant d’être fait prisonnier et de passer trois ans et demi dans un camp allemand. En 1950, il a fait partie des forces américaines lors de la Guerre de Corée.

Un beau modèle à mettre en valeur

« Nous avons voulu rendre honneur au passé de l’aéroport qui était jadis un aéroport militaire. C’est important d’avoir des modèles et J-Omer Lévesque est un beau modèle de courage et de don de soi pour la défense de la liberté que nous sommes fiers de mettre en valeur », déclare le président de la Régie de l’aéroport, Bruno Paradis.

« C’est important de reconnaître le sacrifice et les exploits des gens qui ont risqué leur vie pour défendre la liberté et la démocratie. J-Omer Lévesque était un as de l’aviation qui a fait sa marque dans l’histoire du Canada et des États-Unis », commente la députée bloquiste d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud.

« J-Omer Lévesque est l’un des plus illustres enfants de Mont-Joli. Il a combattu pour son pays avec courage, détermination et fougue », lance le maire de Mont-Joli, Martin Soucy.

Pour le président de la Légion canadienne de Mont-Joli, Jean-Yvan Bélanger, cette inauguration rejoint la mission de son organisme qui est de perpétuer la mémoire des gens qui se sont battus pour leur pays afin qu’ils ne tombent pas dans l’oubli. « Ce salon vient répondre à un nécessaire devoir de mémoire que nous avons ».

Le neveu de J-Omer Lévesque, Mario Lévesque, a raconté quelques anecdotes sur son oncle. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Un neveu touché par l’attention

Mario Lévesque, le neveu de J-Omer Lévesque, s’est dit très ému par cet honneur rendu à son oncle. Il a raconté que c’est en voyant passé un avion à basse altitude en haut de sa résidence de Mont-Joli que son oncle avait dit que c’est ce qu’il voulait faire. « Il avait alors 10-12 ans. À 18 ans, il s’est enrôlé dans les Fusiliers du Saint-Laurent. Quand il a été capturé par les Allemands, il était sûr qu’il allait mourir, mais il me disait qu’il n’a jamais eu peur. Quelques années plus tard, il s’est porté volontaire pour piloter pour les États-Unis lors de la Guerre de Corée. C’était un homme déterminé qui ne craignait rien avec une force mentale hors du commun. Il me parlait souvent de Mont-Joli », relate son neveu.


J. Omer Lévesque en 1951. Crédit photo : Département de la Défense nationale

J-Omer Lévesque est décédé le 2 juin 2006, à l’âge de 86 ans.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×