26.11.2020
Actualités Société Une grande murale pour les tout-petits

Une grande murale pour les tout-petits

Dans le but de souligner la 5e Grande semaine des tout-petits qui a lieu du 15 au 21 novembre prochain, le comité local de la Grande semaine des tout-petits invite la population à signifier l’importance de ces derniers en participant à la création d’une Murale collective extérieure.

Celle-ci sera composée de morceaux de tissus installés sur le terrain de la Maison des familles de Rimouski-Neigette, au 215 rue Tessier. Cette œuvre représentera les 11 000 tout-petits qui grandissent au Bas Saint-Laurent et qui méritent des chances égales de se développer pleinement vers la vie adulte.

Geste symbolique

« Ce geste symbolique engage les participants à mettre les tout-petits à l’avant-plan dans leur vie. Les morceaux de tissus et le matériel pour les accrocher à la Murale seront fournis sur place. Plusieurs autres activités se dérouleront simultanément à travers le Québec afin de sensibiliser les décideurs et la population au rôle clé des tout-petits dans l’avenir de la société », explique un communiqué de la Maison des familles.

Le comité local d’organisation de la Grande semaine des tout-petits dans Rimouski-Neigette – composé d’Accueil-Maternité, du Centre périnatal Entre Deux Vagues, de la Maison des familles de Rimouski-Neigette, d’Accueil et Intégration BSL, de la Ville de Rimouski, de COSMOSS RimouskiNeigette et du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Rimouski-Neigette – invite la population à suivre leurs activités respectives disponibles sur leurs pages Facebook.

Vulnérabilité

La majorité des tout-petits au Québec se porte bien, mais plus d’un enfant sur quatre (1 sur 3 en milieu défavorisé) présente une vulnérabilité dans au moins un domaine de son développement à l’entrée à la maternelle. Cette situation est d’autant plus inquiétante que cette période de crise sanitaire ne les épargne pas.

« L’interruption des services éducatifs à la petite enfance, l’impact du masque sur les apprentissages, l’effritement du soutien social, la conciliation famille-travail jumelée au télétravail, les mères qui ont dû accoucher sans conjoint, le report des soins de santé, les cas de maltraitance, le stress, la précarité financière, les problèmes de santé mentale, les problèmes de logement et d’insécurité alimentaire font partie des nombreux obstacles actuels à l’épanouissement des tout-petits », ajoute-t-on.

Pandémie

 Les bouleversements associés à la pandémie risquent d’hypothéquer à long terme leur développement et leur cheminement. Le résultat sera dévoilé publiquement le 20 novembre.

Les nouvelles trousses plein air COSMOSS (Communauté ouverte et solidaire pour un monde outillé, scolarisé et en santé) pour les tout-petits seront alors déployées : leur but est de permettre aux organisations en petite enfance de rendre leurs activités régulières disponibles à l’extérieur dans les prochains mois.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×