Nouvelle de 17 h « Il est encore possible d’éviter le pire »

« Il est encore possible d’éviter le pire »

Appel particulièrement criant des élus de Rimouski-Neigette

Le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre, le député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, et le maire de Rimouski, Marc Parent, unissent leurs voix pour inviter les citoyens à redoubler de vigilance face à la contamination de coronavirus qui prend de l’ampleur.



Ils invitent la population à agir avec prudence dans ses contacts sociaux afin d’éviter que la région passe au niveau d’alerte rouge dans les prochaines semaines. « Malgré la recrudescence des cas de la COVID-19 depuis jeudi dernier, il est encore possible d’éviter le pire si nous faisons un effort collectif. »


Déboulé rapidement

« Dans les derniers jours, on peut dire que la situation a déboulé rapidement, plusieurs cas ont été déclarés en peu de temps. Je pense qu’il faut être vigilant et veiller les uns sur les autres. On a eu la preuve en fin de semaine que ça ne prenait pas grand-chose pour que ça dégénère. Si nous relevons notre niveau de vigilance et que l’on respecte les mesures recommandées par la Santé publique, c’est certain que l’on va s’en sortir. Les beaux jours arrivent, il ne faut pas lâcher », lance Harold LeBel.

Les élus rappellent qu’il est important de collaborer avec la Santé publique du Bas-Saint-Laurent et de fournir les informations demandées par les autorités afin d’accélérer les enquêtes épidémiologiques. « Plus rapidement les foyers d’infection potentiels seront contrôlés, plus vite nous pourrons revenir à une vie plus normale. La COVID-19 est un virus sournois et qui se propage rapidement, donc il faut agir vite afin d’éviter le pire », rappelle-t-on.

« Plus que jamais, la solidarité est de mise. Cette solidarité en est une aussi de compassion envers les gens vulnérables et nos concitoyens (ennes) qui œuvrent dans le réseau de la santé et de l’éducation. En plus, nous avons la chance d’encourager nos commerçants et nos restaurateurs en étant dans la zone orange. Ne lâchons pas prise », ajoute Francis Saint-Pierre.

Agir maintenant

Messieurs LeBel, Saint-Pierre et Parent soulignent que « les prochaines semaines seront tributaires de la situation sanitaire du Bas-Saint-Laurent et de la MRC de Rimouski-Neigette » et qu’il « faut agir maintenant et ensemble pour stabiliser le tout. » Ils font appel à la solidarité et la collaboration habituelle des gens de la MRC de Rimouski-Neigette pour maitriser le virus et d’assurer une période des fêtes plus joyeuse.

Pas à l’abri

« Ce que nous voyons dans les derniers jours, c’est que nous ne sommes pas à l’abri d’une ou plusieurs éclosions à Rimouski. La COVID-19 est invisible, ce qui rend le virus difficile à saisir, même après plus de huit mois. Il ne faut absolument pas douter de la présence du coronavirus, même si la région a connu des périodes durant lesquelles il y avait un faible nombre de cas. Nous devons éviter les rapprochements et redoubler de prudence, tout spécialement à l’approche du temps des Fêtes. Plus que jamais, soyons solidaires pour une ville en santé », conclut Marc Parent.  


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×