Actualités Faits divers Un accusé de possession de pornographie juvénile reporte son plaidoyer

Un accusé de possession de pornographie juvénile reporte son plaidoyer

Edward-Travis-Paul Bernard, 22 ans, de Gesgapegiag, en Gaspésie, accusé de possession et distribution de matériel de pornographie juvénile, était de retour au palais de justice de New Carlisle, lundi, où son dossier a été remis au 1er février 2021 à la même étape, soit celle de l’orientation et déclaration.

Cette étape signifie l’enregistrement d’un plaidoyer (coupable ou non coupable) ainsi que le type de procès souhaité par la Défense (devant juge seul ou juge et jury) dans le cas d’un plaidoyer de non-culpabilité. Une enquête préliminaire peut être demandée avant le procès pour permettre à l’avocat de la Défense d’entendre des témoins.



Edward-Travis-Paul Bernard a été arrêté le 17 juin 2020. Il a été remis en liberté sous condition le jour même. « Les policiers du service des enquêtes sur les crimes majeurs, en collaboration avec les enquêteurs du module technologique de la Sûreté du Québec et des policiers de la communauté de Gesgapegiag, se sont rendu dans une résidence de la rue Gasgusi Lane à Gesgapegiag où ils ont procédé à l’arrestation d’Edward-Travis-Paul Bernard 22 ans pour possession et distribution de matériel de pornographie juvénile », rapportait le sergent de la SQ, Claude Doiron, le 17 juin.

Du matériel informatique qui se trouvait sur place a aussi été saisi aux fins d’analyse.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×