Actualités Économie La MRC Rimouski-Neigette se dote d’outils pour l’après-crise

La MRC Rimouski-Neigette se dote d’outils pour l’après-crise

Les neuf maires de la MRC Rimouski-Neigette ont déposé les prévisions budgétaires pour l’année 2021, hier soir, qui prévoient des mécanismes financiers pour appuyer la relance économique de l’après-crise de la COVID-19.

« Bien que la prochaine année en soit une de consolidation, l’innovation et la relance économique seront aussi au cœur de nos actions de développement économique et territorial », affirme le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre.



Ainsi, une somme supplémentaire de 220 000 $ sera consacrée au développement rural et intermunicipal, ce qui inclut l’embauche d’une ressource supplémentaire pour appuyer les municipalités dans leurs projets de vitalisation. 

Un autre montant, 297 000 $, sera transféré à la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER) dans le cadre du programme Signature et Innovation. « Les modalités des aides financières accordées aux municipalités, organismes et entrepreneurs seront discutées en début d’année par les membres du conseil », note le préfet.


Consolidation

C’est sous le signe de la consolidation et de la relance économique que les membres du conseil des maires de la MRC de Rimouski-Neigette ont adopté, hier, un budget de 7, 3 M$.



En hausse de 9,7 % en raison principalement d’une augmentation des transferts gouvernementaux, l’effort supplémentaire demandé aux neuf municipalités membres de la MRC et au territoire non organisé du Lac-Huron (TNO) totalise 131 252 $ pour équilibrer le budget. La quote-part des municipalités augmente de 1,7 %, soit légèrement en deçà de l’Indice des prix à la consommation (IPC).

Pour les municipalités membres du Service régional de sécurité incendie, l’augmentation est de 8,41 %, dont 7,1 % est redevable à la municipalité de Saint-Eugène-de-Ladrière qui réintègre le service.


Budget de formation

Outre la hausse de l’indice du coût de la vie, l’augmentation des quotes-parts est principalement attribuable à une répartition quinquennale du budget de formation spécialisée des sapeurs du service régional de protection incendie.

« Au lieu de payer un seul montant plus élevé l’année de disponibilité de ce type de formation, nous le répartissons désormais sur plusieurs années afin de s’assurer d’une meilleure prévisibilité budgétaire », explique le préfet, Francis Saint-Pierre.

« Nous profitons des nouveaux programmes gouvernementaux pour préparer la relance économique et pour consolider nos services aux municipalités et à la population pendant le contexte sanitaire », déclare monsieur Saint-Pierre. Ces programmes en hausse proviennent principalement du Fonds Régions et Ruralité et des redevances sur les ressources naturelles.

Faits saillants

  • Augmentation de 500 000 $ pour le développement rural et économique;
  • Embauche d’une ressource supplémentaire pour accompagner les municipalités dans leurs projets de revitalisation;
  • Hausse de 131 252 $ des quotes-parts demandées aux neuf municipalités membres de la MRC et au territoire non organisé du Lac-Huron (TNO);
  • Revenus à la hausse grâce à des aides gouvernementales et aux redevances sur les ressources naturelles;
  • La taxe foncière du TNO passe de 0.7108 $/100 $ à 0.7155 $/100 $.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×