Nouvelle de 19 h Un test de dépistage de la COVID-19 par gargarisme est à l’essai...

Un test de dépistage de la COVID-19 par gargarisme est à l’essai à Rimouski

Depuis la fin de novembre, une étude clinique est en cours concernant un nouveau test de dépistage de la COVID-19 par gargarisme qui est à l’essai uniquement à Rimouski.

« Rimouski est la seule ville à participer à cette étude de l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ). Depuis la fin de novembre, il est offert à certaines personnes (selon le code de priorisation des tests) de se soumettre au test par gargarisme au surplus du test nasopharyngé. Les gens doivent faire les deux tests. Nous l’offrirons à environ 500 personnes et devrons attendre les conclusions de l’INSPQ pour la suite des choses », explique la conseillère-cadre en communication au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud.



Par ailleurs, Mme Doucet-Michaud indique que la santé publique n’a pas de recours contre le producteur associé à l’industrie pornographique David Hener, qui serait venu à Rimouski le 13 novembre. « Pour le moment, nous n’avons pas de recours puisqu’il n’a pas été pris sur le fait ».

Six nouveaux cas ce mardi


Le CISSS du Bas-Saint-Laurent rapporte six nouveaux cas positifs à la COVID-19 dans la région ce mardi.Ceux-ci proviennent des MRC de Rimouski-Neigette (2), du Témiscouata (2), de Kamouraska (1) et de La Matapédia (1). Le nombre total de cas dans la région depuis le début de la pandémie, le 12 mars, est de 1 019. De ce nombre, 785 personnes sont rétablies, une hausse de 19. Si on ajoute les 23 décès, il reste donc 211 cas actifs du coronavirus dans la région, une baisse de 13 par rapport à lundi.

Il y a eu 883 dépistages effectués dans la journée de lundi. Il n’y a présentement aucune hospitalisation en lien avec le coronavirus au Bas-Saint-Laurent.



Aucun nouveau cas dans les milieux en éclosion

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) ne rapporte aucun nouveau cas dans les trois milieux présentement en éclosion au Bas-Saint-Laurent. Le CHSLD de Matane demeure à 30 cas, 18 résidents, dont sept décès, et 12 travailleurs. La Résidence des Sages de Matane compte 31 cas, 15 résidents et 16 travailleurs et trois décès. Six travailleurs de la santé ont été atteints sur une unité de l’Hôpital régional de Rimouski.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×