Actualités Dernière heure Mont-Joli gèle sa taxe foncière pour une 4e année

Mont-Joli gèle sa taxe foncière pour une 4e année

La Ville de Mont-Joli a déposé ce soir un budget de fonctionnement de près de 13 M$ en hausse de 3,78 % par rapport à l’exercice précédent.

La différence s’explique par les coûts d’enfouissement et les coûts de transport adapté et collectif qui augmentent, dans l’ordre, de 93 000 $ et de 97 000 $ annuellement.



Malgré cette hausse, les contribuables de Mont-Joli pourront souffler encore en 2021 puisque le taux de la taxe foncière est gelé à 1,21 $ du 100 $ d’évaluation pour une quatrième année consécutive. Toutes les catégories d’immeubles demeurent aussi au même taux qu’en 2020. Les autres tarifs résidentiels (aqueduc, égout, etc.) sont inchangés à l’exception du tarif d’enlèvement des ordures ménagères qui augmente de 15 $.

Travaux d’aqueduc


La taxe liée au service de la dette pour des travaux d’aqueduc et d’égout passe de 0,11 $/100 $ à 0,12 $/100 $ d’évaluation afin de financer les travaux de réfection des rues Jeanne-Mance, Desrosiers et des Oblats.

Taxes uniformisées



L’année 2021 marque la fin de l’imposition d’une taxe pour la dette de l’ancien territoire de la Ville de Mont-Joli. Les taxes sont maintenant uniformisées sur l’ensemble du territoire formé avec la Municipalité de Saint-Jean-Baptiste, il y a 20 ans.

Le maire de Mont-Joli, Martin Soucy. (Photo: courtoisie, Ville de Mont-Joli)

Valeur moyenne


Ainsi pour une résidence évaluée en moyenne à 141 500 $, le compte de taxes augmentera de 15 $ seulement ou de 0,61 % pour atteindre 2 480,95 $.

«Cette situation enviable s’explique par une gestion rigoureuse des fonds publics, le respect du cadre financier et les revenus éoliens, qui nous permettent d’améliorer notre offre de services sans alourdir le fardeau fiscal des Mont-Joliennes et Mont-Joliens » explique le maire, Martin Soucy.

La Ville de Mont-Joli a également pu compter sur une contribution exceptionnelle du gouvernement du Québec pour faire contrepoids à la baisse de revenus causée par la pandémie.

Au 31 décembre 2019, la dette s’établissait à 6,8 M$. Un an plus tard, elle atteindra 12,4 M$ selon les estimations. Précisons que ce montant est financé à 50 % par les partenaires financiers gouvernementaux.

Programme triennal d’immobilisations

La Ville prévoit des projets en immobilisations de 6,7 M $ en 2021 et de tout près de 11 M $ pour l’ensemble du Plan triennal (2021-2022-2023).

Parmi les projets structurants de 2021, mentionnons le développement résidentiel Beaupré (1,2 M$) et la première phase du prolongement des infrastructures dans le parc industriel Pierre-De Bané (200 000 $). La Ville entend également profiter des programmes d’aide financière destinés aux infrastructures afin de poursuivre le rattrapage amorcé depuis quelques années avec la réfection des rues ou avenues Jeanne-Mance, Desrosiers, des Oblats et Sanatorium.

Ajout aux installations de loisirs

Par ailleurs, la mise à niveau des installations de loisirs du Parc Richelieu (travaux de 1 M $ conditionnels à l’octroi d’une participation financière gouvernementale) et l’acquisition d’équipements roulants au Service des travaux publics figurent parmi les projets d’investissements majeurs de l’année 2021.

« La Ville de Mont-Joli a fait preuve de créativité afin d’adapter son offre de services à la nouvelle normalité. Nous avons modifié notre programmation estivale pour offrir des spectacles déambulatoires tout au long de l’été. Notre programmation des Fêtes s’inscrit dans la même volonté de s’adapter et d’innover. L’ajout d’un anneau de glace et d’une glissade près de la piscine Gervais-Rioux s’inspire de cet esprit créatif et résilient », conclut le maire Martin Soucy.

On peut télécharger le document du budget et du PTI ci-dessous.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×