Nouvelle de 18 h Tellement motivés qu'ils y vont pour 1 000 autres portions!

Tellement motivés qu’ils y vont pour 1 000 autres portions!

Mission accomplie pour la solidarité

C’est probablement la belle histoire du temps des Fêtes dont il faudra se souvenir, lorsqu’on fera le bilan de la crise du coronavirus à Rimouski.

Le restaurateur Tommy Lemieux-Cloutier et son équipe de la Maison du Spaghetti se remettent le nez dans la marmite pour une autre semaine en cuisine afin de produire 1 000 autres portions de sauce à spaghetti et de lasagne qui seront distribuées à des personnes dans le besoin à temps pour Noël.



Le journal le soir soulignait la semaine dernière le geste de monsieur Lemieux qui avait réalisé la même quantité de denrées au profit de certains usagers du comptoir alimentaire Moisson Rimouski-Neigette.

Dans cette entrevue, monsieur Lemieux-Cloutier s’était montré disposé à produire de nouveau des aliments pour des personnes démunies avant le 25 décembre. Mais il y avait un petit « mais ». La distribution des portions produites pour Moisson avait une date limite pour des raisons d’organisation, celle du 18 décembre.


Spontanément

« Une tonne » de messages et de mots d’encouragements plus tard, entre autres sur la page Facebook du journal, Tommy Lemieux-Cloutier reçoit en plus un appel téléphonique d’un homme d’affaires à la retraite bien connu qui lui propose de défrayer la production d’une autre quantité similaire d’aliments, toujours pour aider les plus démunis. Celui qui s’est avancé spontanément est l’ancien copropriétaire de la quincaillerie Matériaux BGB, Marcel Gagné, qui a une fondation à son nom.



Par différents contacts, monsieur Cloutier a déniché d’autres organisations humanitaires qui s’occuperont de recueillir et de distribuer les nouvelles denrées produites.

La production des 1 000 nouvelles portions est commencée. (Photo: courtoisie)

Une centaine


« C’est tellement motivant que ça donne l’énergie pour continuer. Avec une équipe réduite, nous sommes en mesure de produire un peu plus d’une centaine de portions par jour. Nous en servons souvent environ 600 par jour en grosse période estivale, alors ce n’est pas difficile à organiser sur le plan du personnel. Et d’habitude, on ne se limite pas à cuisiner de la sauce et des lasagnes », précise monsieur Lemieux-Cloutier.

La nourriture produite représente des frais de 8 000 $ pour le total des 2 000 portions sans compter la main-d’œuvre. On peut parler de plus de 10 000 $ pour les deux efforts de cuisine en incluant le personnel.

« La distribution devrait avoir lieu les 23, 24 et 25 décembre. Ce sera un Noël occupé, mais en restauration, nous sommes habitués à avoir des temps des Fêtes occupés. Cette année, on va mettre notre barbe de Père Noël et on va faire de la livraison de boîtes gourmandes. Nous proposons des commandes à apporter pour permettre aux gens de se gâter pendant la crise du coronavirus », souligne l’homme d’affaires.

Appétissant, non? (Photo: courtoisie)

Mission accomplie pour la solidarité

Monsieur Lemieux-Cloutier n’en revient pas des encouragements reçus. « Ça fait chaud au cœur. C’est très valorisant, mais motivant, surtout, tous ces mots d’encouragement. C’était un geste qui se voulait naturel, sans prétention. C’est la première fois que nous recevons autant d’encouragements et autant de messages de gens qui veulent s’impliquer eux aussi. Nous voulions lancer un message de solidarité. On peut dire que c’est mission accomplie. »

« Par exemple, c’est Marcel Gagné lui-même qui m’a appelé et je tiens à le remercier. Il le fait de très bon cœur, sans rien demander en retour. Ce fut très spontané comme entente et comme décision. Il y a d’autres personnes à Rimouski qui en ont les moyens et que j’invite à se montrer généreux, peu importe la cause. Ce sont des gestes qui vont nous aider à passer un beau Noël malgré la crise sanitaire », fait finalement savoir monsieur Lemieux-Cloutier.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×