Actualités Éducation L'UQAR rend hommage à Serge Demers

L’UQAR rend hommage à Serge Demers

L’Université du Québec à Rimouski félicite Serge Demers pour sa nomination au sein de l’Ordre du Canada. Une distinction méritée pour le premier directeur de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER-UQAR).

Créé en 1967, l’Ordre du Canada est la plus haute récompense du régime canadien de distinctions honorifiques. Elle vise à rendre hommage aux personnes qui se sont démarquées par leurs réalisations, leur dévouement et leurs innovations. La remise de l’insigne de membre de l’Ordre du Canada à M. Demers aura lieu à une date ultérieure lors d’une cérémonie officielle à Rideau Hall.



Serge Demers a dirigé l’Institut des sciences de la mer de Rimouski de l’UQAR pendant 14 années, soit de 1999 à 2013.

« Il a été une figure importante dans l’essor du créneau maritime au Québec. Pendant ses trois mandats à la tête de l’ISMER-UQAR, M. Demers a contribué à en faire le plus important institut de recherche universitaire francophone en Amérique du Nord. L’obtention de l’Ordre du Canada est une belle reconnaissance de son apport au développement des sciences de la mer », observe le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet.


Le nom de Serge Demers est indissociable du domaine maritime. En plus de l’ISMER-UQAR, il a été un joueur clé dans la création de plusieurs organisations, dont le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM), le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO), d’Innovation maritime, de la Technopole maritime du Québec (TMQ) et de l’Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL). Rappelons que le Coriolis II a été acquis alors qu’il était directeur de l’ISMER et qu’il a dirigé la firme REFORMAR pendant 15 ans.

« Serge Demers a laissé sa marque non seulement à l’ISMER-UQAR, mais aussi dans les organisations dans lesquelles il s’est impliqué. La création de ces organisations a joué un rôle de catalyseur pour le positionnement actuel de l’ISMER-UQAR, de Rimouski, mais aussi du Québec en sciences de la mer et dans le secteur maritime sur les scènes nationale et internationale », souligne le directeur de l’ISMER, Guillaume St-Onge.



Spécialisé en écophysiologie du phytoplancton, Serge Demers a mené une carrière d’une trentaine d’années dans le monde des sciences de la mer. Il a publié plus d’une centaine d’articles scientifiques dans des revues internationales. Originaire de Montréal, il réside depuis quelques années à Lac-des-Aigles, où il assume la fonction de conseiller municipal depuis 2017.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×