Actualités Économie Le député fédéral veut des résultats pour Internet et la téléphonie cellulaire

Le député fédéral veut des résultats pour Internet et la téléphonie cellulaire

Le député de RimouskiNeigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, interpelle le nouveau ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie à propos de l’accessibilité à Internet haute vitesse et la couverture du réseau actuel de téléphonie cellulaire dans le Haut-Pays.

Le député Blanchette-Joncas croit que cette nomination est une rétrogradation pour François-Philippe Champagne, mais que cela pourrait s’avérer un atout pour l’avancement de ces deux dossiers technologiques qu’il mène de front depuis son élection en 2019.



 « Dès le début de mon mandat, j’ai multiplié les démarches pour accélérer le branchement à Internet haute vitesse dans notre circonscription. En juillet dernier, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, est venu constater la sombre réalité reliée aux problèmes technologiques en rencontrant les élus locaux ainsi que des représentants d’organismes et d’entreprises. Près de 45 % des Témiscouatains n’y ont pas accès et le Bas-Saint-Laurent demeure la région la moins bien branchée au Québec! Il y a une meilleure connexion dans certains pays du Tiers-Monde! C’est inacceptable », lance le député du Bloc Québécois.

Ainsi, Maxime Blanchette-Joncas s’est rapidement mis à la plume pour interpeller le nouveau ministre et lui faire un portrait de la situation désastreuse de la couverture cellulaire l’accès Internet de sa circonscription. Il a notamment insisté auprès du ministre Champagne pour obtenir un entretien de vive voix avec lui le plus rapidement possible en raison de l’urgence de la situation.


Ne rien comprendre

« L’ancien ministre Navdeep Bains, un député de Toronto, ne semblait rien comprendre à l’immensité de notre région. Le ministre Champagne représente une circonscription comme la mienne. Je m’attends donc à ce qu’il saisisse mieux que son collègue la réalité rurale et notre retard technologique », souhaite Maxime Blanchette-Joncas.



Pour le député bloquiste, le contexte sanitaire lié à la pandémie a remis à l’avant-plan la nécessité de brancher tous les foyers à Internet haute vitesse et d’étendre à tout le territoire la couverture en téléphonie cellulaire.

Télétravail


« Le télétravail et la poursuite des études à la maison sont tributaires de la haute vitesse pendant le confinement. L’accès à la téléphonie cellulaire partout est fondamental et cela constitue aussi une question de sécurité essentielle pour les travailleurs forestiers, acéricoles et de plusieurs industries isolées. Ce n’est pas du luxe et c’est ce n’est pas du luxe et c’est ce que je vais faire comprendre au ministre Champagne », conclut le député Maxime Blanchette-Joncas.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×