Actualités Faits divers 75 jours de prison pour harcèlement et bris de promesse

75 jours de prison pour harcèlement et bris de promesse

François Guay écope d’une peine globale de 75 jours de prison pour avoir harcelé son ex-amie de cœur en tentant de communiquer avec elle de façon répétée entre le 1er juillet 2019 et le 7 mars 2020.

Au passage, l’accusé admet avoir manqué à deux reprises à des engagements pris auprès des policiers, en tentant d’entrer en contant avec la victime, ce qui constitue deux bris de promesse qui lui ont valu 30 et 45 jours de prison.



Pour le harcèlement, il devra se soumettre à une probation de trois ans. « Ses propos n’étaient pas menaçants, mais nous reconnaissons en Défense que le grand nombre d’appels représente effectivement du harcèlement », commente l’avocate de l’accusée, Me Caroline Bérubé. Le juge Berthelot a accepté que la peine soit purgée de manière discontinue du samedi 9 h au dimanche à 17 h. Guay devra également se soumettre à un prélèvement d’ADN pour analyse génétique.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×