Chroniques Potentiel humain «Je pense donc je suis»

«Je pense donc je suis»

« Si tu laisses reposer une eau boueuse, elle s’éclaircira. De même, si tu laisses reposer ton esprit troublé, la chose à faire t’apparaitra clairement » _Bouddha

Je suis tombée sur cette citation hier soir. Cela vous parle-t-il autant qu’à moi?



Et pendant cette période d’incertitude, plusieurs parmi nous pensent plus que jamais.

Que se passera-t-il avec mon entreprise? Quand est-ce que je vais pouvoir revoir mes parents? Vais-je être en mesure de payer le loyer de février? Je ne vais jamais m’en sortir. Peut-être que je devrais me trouver un travail salarié… mais tout est fermé… Et le couvre-feu! Merde! Je n’ai pas encore sorti le chien. Ah! mais c’est au tour de Frédéric. Est-ce qu’il s’est souvenu d’acheter du pain? Et le loyer de février!


Je n’arrive pas à m’organiser pour les cours, qu’est-ce que je dois faire cette semaine? Est-ce que le cours de demain est en présence? Est-ce que j’ai lu les bons textes? Comment je vais faire pour payer le loyer si la PCU cesse? Je ne vais jamais m’en sortir. Peut-être que je devrais retourner vivre chez mes parents – quand est-ce que je vais pouvoir revoir mes parents? ‒  ou me trouver un autre travail… mais tout est fermé… Et le couvre-feu! Merde! Je n’ai pas encore sorti le chien. Ah! mais c’est au tour de Frédérique. Est-ce qu’elle va se souvenir d’acheter du pain? Et le loyer de février!

Ça vous dit quelque chose? Allez! levez haut la main ceux et celles dont le cerveau ressemble souvent à cela, à de la gibelotte sur le point d’exploser. Allez! vous êtes seul dans votre cuisine, vous pouvez bien oser lever la main, non! Bon, j’en vois même certains qui se prennent la tête à deux mains et d’autres qui cachent… un petit sourire en coin.



Nous, humains, avons la faculté de penser. Certes! Nous ne sommes pas des chats ‒ quoi qu’on aimerait bien l’être parfois! ‒ et encore moins des fleurs ‒ Oh! quel repos ce serait! ‒ Honnêtement, vous aimeriez vraiment revenir à cet état: incapable de penser? Je dis « revenir » car l’Homme n’a pas toujours eu une faculté de penser aussi développée qu’aujourd’hui. Le cerveau humain a muté depuis 60 000 ans. Muté tant, que nous sommes devenus quasi incapables de ne pas penser.

Notre cerveau produit des pensées en nombre incalculable.


Bon, ok, certains se sont risqués à calculer…  

Selon le Laboratory of Neuro Imaging de l’Université de Californie du Sud, une personne moyenne a environ 48,6 pensées par minute1. Dans une journée, cela fait…

Allez calculez!

Bah! Je vous aide un peu.

Cela représente un total de 70 000 pensées par jour!

De la gibelotte sur le point d’exploser, je disais…

« Je pense donc je suis » disait Descartes il y a près de 400 ans. Quoique, à l’époque, le philosophe n’ait pas vraiment voulu réellement exprimer cette idée par ces paroles , nous avons fait de cette maxime, au travers de l’évolution humaine, une croyance sociale très forte. Si forte que nous accordons toute notre confiance, notre valeur, notre présence et notre temps à nos pensées.

La faculté de raisonnement de l’Homme est depuis longtemps mise sur un piédestal. Nous sommes tellement habitués à penser que nous en venons même à penser, inconsciemment ou non, que nous sommes nos pensées. Pourtant, seul notre égo se nourrit d’un flot incessant de pensées.

Quand on ralenti le débit et qu’on se centre plutôt sur la présence, notre présence, on vit plussss que jamais.

Je pense moins donc je suis… plus!

Sans pourtant vouloir devenir chat ou pissenlit, des milliers de gens parmi nous se tournent vers des pratiques telles que le yoga et la méditation pour diminuer le flot de leurs pensées. Et ça marche!

Et c’est tant mieux!

Pourquoi penser moins?

Pour penser mieux.

Penser moins veut aussi dire :

avoir moins peur, être plus ouvert;

appréhender moins, faire plus confiance;

questionner moins, intuitionner plus;

courir moins, respirer plus.

« Si tu laisses reposer une eau boueuse, elle s’éclaircira. De même, si tu laisses reposer ton esprit troublé, la chose à faire t’apparaitra clairement » _Bouddha

Votre cerveau est en ébullition? Nourrissez-le d’air et d’eau fraiche. Laissez filer tels des nuages, ces pensées qui vous assaillent, laissez-les filer entre vos cheveux, laissez-les retomber doucement, simplement, sans les nourrir de peurs, d’orgueil, de hâte, d’envie, de culpabilité.

Que se passera-t-il avec mon entreprise? Quand est-ce que je vais pouv

Je n’arrive pas à m’organiser pour les cours, qu’est-ce que je dois faire cette semaine? Est-ce que

Laissez-les passer… simplement… et soyez!

« Je suis, j’existe » avait encore dit Descartes quelques années plus tard.

Alors, soyons, simplement!

1 Repéré à: https://www.reponserapide.com/combien-de-pensees-avons-nous-par-minute-15123.php

Je suis coach professionnelle. Je travaille en coaching personnel et d'affaires. L'humain est ma passion. J'aime profondément l'humain. Chaque personne, avec sa propre couleur. Lorsque je fais un arrêt et regarde derrière moi, une ligne claire se trace: j'ai passé ma vie à contribuer à développer le potentiel humain. Je me suis donc formée comme coach professionnelle. Je navigue depuis près de 20 ans dans le monde de l’éducation comme conseillère, chargée de cours et enseignante. Je suis aussi auteure, conteuse, travailleuse autonome et entrepreneure. ​ Dans les dernières années, mon parcours professionnel m'a amené à me dépasser, à surmonter mes peurs, à prendre confiance et à sortir de ma zone de confort. Plus d'un soir j'ai soupiré; plus d'un matin j'ai relevé mes manches. J'ai persévéré. J'ai créé. J'ai réussi. J'ai développé mon propre potentiel. Je suis heureuse. Je vous invite à faire de même. Je serai là pour vous, avec vous et nous irons plus loin, ensemble. ​Je suis déjà emballée de vous rencontrer!


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×