Nouvelle de 17 h Déjà de grandes responsabilités pour Jacob Mathieu

Déjà de grandes responsabilités pour Jacob Mathieu

La recrue de 16 ans s’installe rapidement avec l’Océanic

Les partisans de l’Océanic portent beaucoup d’attention aux jeunes joueurs de leur équipe depuis la reprise des activités, il y a une dizaine de jours.

L’un de ceux qui connait un bon départ est certainement Jacob Mathieu qui a gradué du midget AAA au retour des Fêtes. Le premier choix de l’équipe au dernier repêchage (3e ronde choix no 39) a joué quatre parties amassant deux buts et une passe avec un différentiel de plus 4. 



« À date, je trouve que ça va très bien. Je sens la confiance de mes entraineurs et mes compagnons de trio m’aident beaucoup. La rapidité d’exécution est différente. Je n’ai pas autant de temps que j’en avais dans le midget AAA, donc il faut que je m’adapte. En même temps, j’apprends le système de jeu de l’Océanic », a dit le no 81 lors d’un point de presse virtuel lundi midi. 

Mathieu est un gars originaire de Saint-Odilon, en Beauce, qui a fait ses classes avec les équipes élites de sa région. Il a gradué midget AAA à Lévis, la saison dernière, à son année de 15 ans. En 42 parties, son dossier a été de 11-13-24. Au terme d’une semaine d’entrainement à Rimouski au début de janvier, il a appris qu’il joignait l’Océanic.


« Je veux profiter de la deuxième moitié de saison pour m’adapter au calibre et arriver plus prêt à l’automne que les autres 16 ans qui n’ont pas la chance de jouer cette année. Je me considère très chanceux de pouvoir pratiquer et de jouer de vrais matchs dans une demi-saison comme celle-ci avec l’Océanic. Toutes les équipes feront les séries, ce sera un plus pour mon développement. »

Des responsabilités



Dimanche, Serge Beausoleil lui a confié de grandes responsabilités en fin de match quand son équipe remontait le pointage pour créer l’égalité. Mathieu a d’ailleurs marqué le deuxième but des siens sur une habile feinte couronnée d’un lancer du revers dans un angle restreint. Puis, en prolongation, il a pris une mise au jeu capitale dans les derniers instants du match en zone défensive. Bien qu’il en ait résulté le but gagnant des Cataractes, Mathieu a fait ce que son entraineur lui avait demandé.

Ce dernier se dit d’ailleurs très satisfait des premiers coups de patin de son jeune attaquant qui évoluait avec les Chevaliers de Lévis midget AAA. Dans le cercle des mises au jeu, le kid affiche un taux d’efficacité de 58 %. Il a été de 64 et 60 % dans les deux parties du dernier week-end.


« Quand un gars excelle comme ça dans les mises en jeu, qu’il est dans la face des gars, qu’il est dans toutes les batailles, qu’il s’isole très bien dans les zones névralgiques pour prendre des lancers de qualité, c’est un superbe de beau projet. C’était normal qu’on le désigne pour la mise en jeu en fin de prolongation. Il a fait exactement ce qu’on lui a demandé sur la mise en jeu. C’est après qu’on n’a pas su assez bien réagir. Il y a de beaux apprentissages là-dedans. Mais, Jacob a fait le boulot », mentionne l’entraineur-chef.

Face aux Remparts

L’Océanic jouera son prochain match dans l’environnement protégé du Colisée Financière Sun Life, mardi après-midi face aux Remparts de Québec.

Beausoleil souhaite voir ses unités spéciales mieux performer. Il cherche les meilleures combinaisons. À quelques reprises dimanche, on a même vu l’utilisation de cinq attaquants sur un jeu de puissance.

« On n’a pas eu le temps de beaucoup travailler avec les gars en place. Il faut faire des répétitions et avoir davantage de chimie entre les joueurs. On fait une rotation chez les arrières pour voir qui, parmi nos jeunes, méritent de se pointer plus régulièrement dans l’alignement. Un gars comme Brunet (Frédéric) avance là-dedans. C’est le gars qu’on cible le plus pour pivoter la tête de pont de notre avantage numérique. Mais, il ne jouait pas hier (dimanche) et il a fallu essayer autre chose. », explique-t-il.

L’Océanic l’avait emporté par 7-5 lors du dernier match face aux Remparts. Beausoleil prépare son équipe davantage sur ce qu’elle doit mieux faire. « Bien honnêtement, on travaille beaucoup plus nos aspects, considérant tous les nouveaux joueurs qu’on a, qu’en fonction de l’adversaire. » 


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×