Actualités Faits divers Une accusée en matière de stupéfiants reporte sa prise de position

Une accusée en matière de stupéfiants reporte sa prise de position

Arrêtée le 5 novembre dernier lors d’une opération policière en matière de lutte aux trafiquants de stupéfiants, Paméla Bernier, 26 ans, de Rivière-du-Loup, était de retour en Cour ce lundi au palais de justice de Rivière-du-Loup pour prendre position sur la suite du processus judiciaire.

Or, le dossier a été reporté à la même étape au 16 avril. Paméla Bernier avait comparu brièvement le 5 novembre en fin de journée au palais de justice de Rivière-du-Loup pour être formellement accusée en matière de possession et de trafic de stupéfiants. Elle était restée détenue jusqu’à sa remise en liberté le 14 décembre. Elle reviendra en Cour le 16 avril pour donner une orientation à ses dossiers, notamment par l’enregistrement d’un plaidoyer (coupable ou non coupable).



« Vers 9 h le 5 novembre, les policiers du poste MRC de Rivière-du-Loup se sont rendus dans une résidence de la rue Alfred-Fortin à Rivière-du-Loup où ils ont découvert une certaine quantité de cocaïne, de méthamphétamine,  de cannabis, de l’argent comptant ainsi que divers objets servant au trafic de stupéfiants qui ont été saisis », rapporte le sergent de la SQ, Claude Doiron.

Les deux femmes qui se trouvaient sur place ont été arrêtées par les policiers. « L’autre femme, âgée dans la cinquantaine, a été libérée par promesse de comparaître devant la Cour à une date qui n’est pas connue pour le moment. Ce sont des informations reçues du public qui ont permis de mener à bien cette opération mettant à contribution plusieurs policiers et enquêteurs ainsi que le maitre-chien », précise le porte-parole policier.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×