Actualités Dernière heure Maurice Tanguay décède à 87 ans

Maurice Tanguay décède à 87 ans

Éric Boucher lui rend hommage

Le journal le soir apprend en dernière heure une nouvelle qui affectera tout le Québec, autant les amateurs de hockey, les gens d’affaires, les personnes impliquées dans des œuvre humanitaires, les politiciens que des personnalités d’envergure internationale.

Le cofondateur de l’équipe de hockey junior L’Océanic de Rimouski et fondateur de l’entreprise bien connue les Ameublements Tanguay, Maurice Tanguay, est décédé aujourd’hui à l’âge de 87 ans.



« La nouvelle était plus ou moins censée circuler pour le moment, mais c’est une triste réalité. Alexandre m’a rejoint à la fin de l’après-midi et il était en route pour la maison de monsieur Tanguay, pour se réunir toute la famille. Oui, il est décédé. On est tous sous le choc. Monsieur Tanguay, c’était comme mon deuxième père et je pense que c’est le cas pour de nombreuses personnes. Moi, ça fait plus que 30 ans que je le côtoie et malgré son âge, j’avais tendance à croire qu’avec toute son envergure, il était pratiquement immortel », explique un Rimouskois bien connu associé autant aux Ameublements Tanguay qu’à L’Océanic, Éric Boucher.

« On va tous en arriver là. Je suis un peu à court de mots. Ça fait vraiment quelque chose. Je n’en ai pas parlé à personne. La famille Tanguay se réunissait et je voulais respecter ça. De ce que j’ai su, monsieur Tanguay est décédé doucement, un peu comme on pourrait l’imaginer, en s’endormant tranquillement dans son fauteuil », confie-t-il.


Sidney Crosby a voulu le faire pour monsieur Tanguay

La dernière ou une des dernières apparitions de Maurice Tanguay aura été celle du 27 septembre 2019, alors qu’on retirait le chandail Océanic de Sidney Crosby pour le hisser dans les hauteurs du Colisée.



« Un des plus beaux et des plus grands de nos derniers moments avec monsieur Tanguay aura été la soirée du retrait du chandail de Sidney Crosby. Je crois que ce fut une de ses dernières sorties officielles. On sentait monsieur Tanguay très heureux et très fier, ce soir là. J’ai le feeling que quand on a demandé à Sidney pour tenir sa soirée, il a accepté ce moment-là en se disant qu’il fallait le faire pour monsieur Tanguay, pour qu’il le voit « de son vivant », comme on dit », se souvient monsieur Boucher.

« Aujourd’hui, Sidney va être content, je pense, de se souvenir que monsieur Tanguay était là pour sa soirée », note Éric Boucher.


Éric Boucher (Photo: courtoisie L’Océanic)

Dommage

Ce qui  ajoute au chagrin des parents et amis de Maurice Tanguay, dont monsieur Boucher, c’est qu’on ne pourra pas lui rendre l’hommage qu’il aurait mérité dans l’immédiat.

Dans les prochaines heures ou à partir de demain, les hommages vont se succéder mais pour l’HOMMAGE qu’on aurait voulu lui rendre, il faudra malheureusement attendre en raison des contraintes sanitaires.

« Il a fait tellement de bien. Il y a des choses dont les gens ne sont pas au courant. Même l’an dernier, quand une famille de Sainte-Blandine a été frappée par un drame, c’est lui qui avait pris les choses en main », conclut Éric Boucher.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×