Actualités Éducation Plomb dans l’eau des écoles : les chimistes attendent le portrait de...

Plomb dans l’eau des écoles : les chimistes attendent le portrait de la situation

Plus d’un an après la diffusion publique des résultats accablants du taux de plomb dans l’eau des écoles québécoises, l’Ordre des chimistes du Québec (OCQ) rappelle qu’il attend toujours un état de situation portant sur les vérifications lancées par le ministre de l’Éducation, Jean François Roberge.

L’OCQ est en contact avec le gouvernement à ce sujet et espère obtenir l’information attendue au cours des prochaines semaines. L’OCQ souligne d’ailleurs la collaboration du cabinet du ministre Roberge en ce sens.



« Il est essentiel que le ministre Roberge fasse le point sur la situation et annonce publiquement quelles sont les actions à venir de la part de son ministère et du gouvernement. Quelles démarches ont été entreprises afin de rectifier la situation? Quels sont les résultats pour chacune des écoles québécoises? Quelles sont les démarches envisagées dans le futur? Quelle méthode a été utilisée pour effectuer l’analyse du plomb dans l’eau dans l’ensemble de la province? La population a le droit à des réponses », lance le président de l’OCQ, Michel Alsayegh.

L’OCQ ayant comme mission la protection du public en lien avec l’exercice de la chimie, rappelons que l’OCQ a déjà offert sa pleine collaboration dans ce dossier en 2019 lors de la sortie des données sur le plomb dans l’eau dans les écoles québécoises. De plus, l’OCQ a déjà adressé ses recommandations au gouvernement du Québec dans ce dossier : https://www.ocq.qc.ca/wp-content/uploads/2019/10/communiqueplombeau.pdf.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×