Nouvelle de 19 h Xavier Bolduc a trouvé sa place dans le bois

Xavier Bolduc a trouvé sa place dans le bois

Grâce au Projet d’expérimentation de nouveaux modes de rémunération des ouvriers forestiers, Xavier Bolduc a trouvé sa place dans le bois en découvrant les métiers liés à l’aménagement forestier.

Xavier fait partie des 80 travailleurs, dont 11 jeunes, qui se sont engagés dans cette initiative unique au Québec mise en place il y a un an par la Table sectorielle de concertation en aménagement forestier (TSCAF) du Bas-Saint-Laurent grâce à la participation financière du gouvernement du Québec. Ce programme offre une rémunération à un taux horaire plutôt qu’au rendement comme c’est habituellement le cas pour les travaux forestiers. L’initiative vise à susciter une relève chez les travailleurs forestiers de la région, dont la moyenne d’âge dépasse les 50 ans.



Le métier de ses rêves

C’est le cas de Xavier Bolduc, inscrit au projet dans la catégorie des ouvriers débutants, qui indique avoir trouvé le métier de ses rêves. « L’expérience nous assure que durant trois ans, on est payé à l’heure et non à forfait. Ça nous permet d’apprendre sans le stress du rendement, puis de découvrir tous les aspects du métier que j’adore. On donne une possibilité à nos arbres de grandir, puis d’un terrain à l’autre, c’est toujours différent. On est formé sur le terrain, donc on apprend rapidement. Moi j’ai trouvé ma place et c’est dans le bois », explique-t-il avec enthousiasme dans une vidéo actuellement diffusée sur des réseaux sociaux.


Écouter le témoignage de Xavier Bolduc

De la découverte d’un métier à la reconnaissance des acquis



La participation de ce jeune travailleur répond ainsi à l’un des objectifs du projet qui consiste à assurer une relève de la main-d’œuvre en aménagement forestier. Ce bilan de première année indique également la satisfaction d’un nombre important de travailleurs expérimentés à l’égard des conditions offertes et des modes de rémunération proposés qui reconnaissent les années d’expérience. Trois formules de rémunération sont en effet expérimentées : ouvriers débutants (rémunération à taux horaire), ouvriers expérimentés (rémunération mixte composée d’une base salariale garantie et d’une prime au rendement), ouvriers vétérans (rémunération à taux horaire établie selon un historique de production du travailleur). S’ajoutent des avantages sociaux, notamment la contribution à un REER et l’accès à des congés mobiles facilitant la conciliation travail-famille.

Inscription encore possible


Des places sont disponibles pour les personnes intéressées à participer au projet dès ce printemps. Il s’agit de soumettre sa candidature au crdbsl.org/foret ou de communiquer directement auprès des employeurs suivants : Groupement forestier du Grand-Portage (418 495-2054), Groupement forestier de Témiscouata (418 899-6673), Groupement forestier Métis-Neigette (418 798-8851) et la Société d’exploitation des ressources de la Vallée (418 562-4172). Les mesures de distanciation physique, recommandées par la Direction de la santé publique, sont respectées.

Coordonné par le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent, le projet d’expérimentation de nouveaux modes de rémunération est en cours jusqu’à la fin de l’année 2022. Il s’accompagne d’un processus d’évaluation rigoureux visant à développer des conditions de travail durables aux travailleurs forestiers.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×