Actualités Dernière heure Toutes les écoles des MRC de Rivière-du-Loup et du Kamouraska en enseignement...

Toutes les écoles des MRC de Rivière-du-Loup et du Kamouraska en enseignement à distance

Face à l’explosion rapide du nombre de cas positifs à la COVID-19 touchant le personnel et les étudiants de 16 des 18 écoles du Centre de services scolaire de Kamouraska/Rivière-du-Loup, tous les étudiants du primaire et du secondaire auront leur enseignement à distance à compter de lundi prochain et cela jusqu’au retour du congé de Pâques.

« Ça nous donne 14 jours, ce qui correspond à la période d’éclosion du virus. Si on limite les contacts pendant 14 jours, ça devrait nous permettre de reprendre le contrôle, mais il va absolument falloir que les gens évitent les contacts et les déplacements non essentiels. On demande aux commerçants de faire respecter les mesures dans leur établissement », indique le directeur régional de la santé publique, le Dr Sylvain Leduc, qui exclut pour le moment d’autre rehaussement des mesures.



« La période est propice, car avec les congés pour Pâques et deux journées pédagogiques qui étaient prévus, il n’y aura que quelques jours en enseignement à distance sur une période de 14 jours. Tous les élèves, autant au primaire qu’au secondaire, ont les équipements requis pour l’enseignement à la maison. Nous aurons également deux services de garde qui seront ouverts, mais uniquement pour les parents travaillant dans un service essentiel », précise le directeur général de Centre de services scolaire, Antoine Déry.

Trois jours de cours sur 12 jours


Le passage à un mode d’apprentissage à distance pour trois journées scolaires permettra ainsi la diminution des contacts dans les écoles concernées pour 12 jours consécutifs. La Santé publique est d’avis que cela contribuera à freiner la propagation du virus au sein des établissements visés et de la communauté.

Le Dr Leduc signale que 89% des cas positifs obtenus depuis le 17 mars proviennent des MRC de Rivière-du-Loup et du Kamouraska, dont 60% sont des élèves ou des membres du personnel des écoles de ces territoires. « Nous avons encore une quarantaine de cas aujourd’hui. Nous sommes en présence d’une transmission communautaire accrue et accélérée qui nous oblige à intervenir rapidement afin de ralentir la transmission. Il faut réduire les expositions dans les endroits publics et éviter les rassemblements familiaux et sociaux », précise-t-il.



Hausse de la capacité de dépistage

Le CISSS ouvre ce vendredi à midi un centre de dépistage à Saint-Pacôme qui possède une capacité de 500 tests par jour. Il s’ajoute au centre de Rivière-du-Loup qui peut faire 1 000 tests par jour et à celui de La Pocatière (250 tests par jour). On invite les gens qui ont des symptômes à prendre rendez-vous. Nous sommes en mesure de répondre à la demande », assure le Dr Leduc.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×