Actualités Dernière heure Accident de travail à l’usine de Sciage Kamouraska: le travailleur succombe à...

Accident de travail à l’usine de Sciage Kamouraska: le travailleur succombe à ses blessures

C’est avec consternation que Groupe Lebel a été informé par la famille, cet avant-midi, que le travailleur impliqué dans l’accident survenu le 25 mars dernier à son usine de Saint-Joseph-de-Kamouraska est décédé des suites de ses blessures hier soir.

Le service des Ressources humaines est en contact avec les employés de l’usine et leur syndicat afin de leur apporter son soutien et de leur fournir les ressources d’aide psychologique qui pourraient être nécessaires dans les circonstances. Le programme d’aide est toujours à la disposition des employés et de la famille du défunt.



« La direction de Groupe Lebel continue de suivre l’évolution de l’enquête de très près en poursuivant sa collaboration avec la CNESST et les différents intervenants qui sont parties prenantes au dossier. Par respect pour la famille et à sa demande, nous ne commenterons pas davantage. Toute l’équipe de Groupe Lebel est affectée par cet accident et offre ses condoléances à la famille et aux collègues affligés par cet événement », mentionne-t-on dans un communiqué de presse.

Réactions de la CSN


« C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce matin le décès du travailleur blessé la semaine dernière à l’usine de Sciage Kamouraska. Nous ne commenterons pas plus les circonstances de l’accident et attendrons les conclusions de l’enquête menée par la CNESST. L’homme était fort apprécié et respecté dans son milieu. Il était également impliqué depuis plusieurs années au sein de l’exécutif syndical local, affilié à la FIM-CSN, à titre de vice-président. Il manquera donc à plusieurs », indique le syndicat, par voie de communiqué.

« Nous souhaitons offrir nos plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux confrères de travail. De plus, nous continuerons à être présents pour ses collègues et nous assurerons que toute l’aide nécessaire leur soit fournie », affirme Nancy Legendre, présidente du CCBSL–CSN. « Le 28 avril prochain, lors de la journée de commémoration des travailleuses et travailleurs morts ou blessés au travail, nous aurons une pensée bien particulière pour lui. C’est encore une mort de trop qui nous rappelle qu’il reste du travail de prévention à faire. Il faut pouvoir travailler en sécurité et avoir l’assurance de rentrer à la maison en santé à la fin de chaque journée », conclut-elle.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×