COVID-19 Les mesures d’urgence se resserrent chez nos voisins de l’Ouest

Les mesures d’urgence se resserrent chez nos voisins de l’Ouest

Rien de rassurant pour le Bas-Saint-Laurent

Une nouvelle qui n’a rien de très rassurant pour les résidents du Bas-Saint-Laurent quant à la propagation du coronavirus: notre région voisine, à l’Ouest, Chaudière-Appalaches voit sa situation s’aggraver.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé hier en fin de journée que compte tenu de la hausse importante de nouveaux cas dans plusieurs secteurs de la région de la Chaudière-Appalaches, des mesures spéciales d’urgence seront en vigueur dès ce lundi 5 avril à 20 h, jusqu’au lundi 12 avril à 5 h, dans plusieurs MRC. Cela nous donne un aperçu de ce qui pourrait se passer chez nous en cas de dégradation de la situation.



« Ces mesures sanitaires exceptionnelles, semblables à celles qui étaient en vigueur au début du mois de janvier, sont nécessaires afin de limiter au maximum les contacts non nécessaires entre les personnes », a précisé le ministère de la Santé et des Services sociauxé

Parmi ces mesures, mentionnons notamment :


  • le couvre-feu en vigueur entre 20 h et 5 h ;
  • la fermeture des écoles primaires et secondaires (apprentissages en ligne) ;
  • la fermeture des cinémas, des salles de spectacle et des musées ;
  • la fermeture des restaurants (sauf pour livraison et comptoir pour emporter) ;
  • la fermeture des commerces non essentiels ;
  • l’interdiction pour les commerces de vendre des produits non essentiels ;
  • la limite de 25 personnes dans les lieux de culte ;
  • les activités extérieures de sport ou de loisirs permises uniquement avec les personnes résidant à la même adresse ou par un groupe de 8 personnes avec distanciation.

Rappelons que ces mesures spéciales d’urgence s’appliquent depuis le 1er avril dans la Communauté métropolitaine de Québec (y compris Lévis) ainsi que dans la ville de Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

En résumé



-Les services de garde éducatifs à l’enfance demeureront ouverts, mais qu’il est demandé aux parents qui le peuvent de garder les enfants à la maison.

-En milieu scolaire, des services de garde d’urgence n’accueilleront que les enfants dont les parents occupent un emploi figurant sur la liste des emplois et services prioritaires donnant droit à ces services.


-Le télétravail demeure obligatoire pour tous, à l’exception des employés dont la présence est essentielle à la poursuite des activités de l’entreprise, de l’organisme ou de l’administration publique.

-Rappelons que depuis le 1er avril, la région de la Chaudière-Appalaches est repassée au palier d’alerte maximale (zone rouge).

Chaudière-Appalaches est dans le rouge, comme le Bas-Saint-Laurent, mais des sous régions, les MRC des Appalaches, de L’Islet, de Lotbinière et de Montmagny ne sont pas touchées par les mesures spéciales d’urgence. Les MRC visées sont Beauce-Sartigan, Bellechasse, Les Etchemins, La Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×