Divertissement Culture La danse contemporaine fait un pied de nez à la pandémie

La danse contemporaine fait un pied de nez à la pandémie

Malgré une année 2020 grandement perturbée, la compagnie de danse contemporaine Mars elle danse de Trois-Pistoles et sa chorégraphe Soraïda Caron n’ont rien perdu de leur élan créatif et développent une nouvelle pièce intitulée « Élégante chair ».

Deux résidences de création auront lieu pour aller plus loin dans cette œuvre :



  • Vaste et Vague (Carleton-sur-Mer) du 16 au 28 mai avec présentation publique (si la situation sanitaire le permet) le vendredi 28 mai.

« Élégante chair » est une exposition chorégraphique qui explore trois tableaux inspirés par quatre sculptures de l’artiste de verre rimouskoise Ito Laïla Lefrançois : « Can’t stop thinking about love and my body », « Caller le caribou», « Racines défoliantes » et « Cheptel et Linceuls.»

« Ces œuvres mi- humaines, mi-paysages m’interpellent par leur cohérence avec mon univers. Je me rends compte qu’Ito et moi chérissons une obsession pour le corps qui ouvre les chemins de notre vulnérabilité : moi dans la mobilité et elle dans l’immobilité. Dans « Élégante chair », je tente, par différents procédés chorégraphiques, d’unifier les corps aux sculptures afin d’offrir de nouvelles avenues interprétatives », déclare la chorégraphe.


Et si les œuvres immobiles d’Ito semblaient mobiles ? Et si la danse devenait sculpture ?

En plus de ces résidences, « Élégante chair » sera présentée au OFFTA (OFF – Festival TransAmériques, festival international de danse et théâtre à Montréal) les 4 et 5 juin à 19 h 30 ainsi qu’à l’automne dans l’est du Québec.



D’autres projets sont en ébullition et vous seront communiqués ultérieurement. Suivez la compagnie Mars elle danse dès maintenant sur son site Internet ainsi que sur sa page Facebook.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×