Nouvelle de 17 h > Le souvenir d’Alain Dumas pourrait être commémoré à Saint-Anaclet
Nouvelle de 17 h

Le souvenir d’Alain Dumas pourrait être commémoré à Saint-Anaclet

Alain Dumas (Photo: courtoisie)

Le maire de Saint-Anaclet-de-Lessard et préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre, se dit attristé du décès de l’ancien maire de sa municipalité et aussi préfet, Alain Dumas, décédé vendredi dernier, à 76 ans.

 « Le service public et le bien-être de ses citoyens auront guidé monsieur Dumas tout au long de sa vie. S’il était surtout connu pour son dévouement et son amour au développement du baseball, il a également laissé sa marque par le travail accompli dans le monde municipal », affirme monsieur Saint-Pierre.

Maison Marie-Élisabeth_233 000

À titre d’exemple, le maire actuel note que les citoyens de Saint-Anaclet ont aujourd’hui accès aux activités de loisirs de la Ville de Rimouski grâce à l’entente qu’il avait mise en oeuvre au cours de ses huit années passées au conseil municipal de Saint-Anaclet-de-Lessard, entre 1997 et 2005.

Monsieur Dumas lors de sa dernière journée à la mairie de Saint-Anaclet. (Photo: courtoisie)

À la MRC de Rimouski-Neigette, le préfet actuel rappelle que c’est à monsieur Dumas, préfet entre 2002 et 2004, que nous devons la première politique culturelle de la MRC.

« Autant en politique qu’au baseball, c’était un homme d’équipe et il a permis à la MRC, avec d’autres personnes, d’être l’organisation qu’elle est aujourd’hui », observe monsieur Saint-Pierre.

Francis Saint-Pierre (Photo: archives)

Un souvenir plus concret

Invité par le journal le soir à aller un peu plus loin dans l’hommage qu’il souhaite rendre à son prédécesseur, monsieur Saint-Pierre évoque la possibilité de marquer la contribution d’Alain Dumas de manière plus concrète, même s’il est trop tôt pour savoir si ce sera en donnant par exemple son nom à une rue.

« Le conseil ne s’est pas encore réuni depuis le décès de monsieur Dumas, mais je crois que nous allons regarder certainement l’éventualité de faire quelque chose de plus concret. À tout le moins, le conseil municipal est en contact avec les membres de la famille d’Alain Dumas pour coordonner une cérémonie qui aurait lieu l’été prochain à Saint-Anaclet, lorsque les conditions sanitaires le permettront, car je crois qu’une autre cérémonie est envisagée », mentionne Francis Saint-Pierre.

Alain Dumas, à gauche et à l’arrière-plan, parmi des invités à une activité du caricaturiste Christian Girard, en 2013. (Photo: Pierre Michaud, archives)

Nombreux témoignages

Le petit-fils d’Alain Dumas, Gabriel Cyr, confirme que les témoignages de sympathie ont été nombreux. « Nous savions qu’Alain était reconnu par beaucoup d’amis et de connaissances, mais pas à ce point. Il était généreux de son temps et de ses conseils, on le voit. Ma mère, Anik Dumas, sa conjointe Camille Imbeault, mes frères Charles et Raphael et moi sommes très reconnaissants de tous les témoignages reçus. Une cérémonie funéraire pour mon grand-père aura lieu à la Coopérative funéraire dimanche prochain, à 15 h, mais nous serons limités à 25 personnes. Nous allons probablement tenir un événement public à Cabano (d’où est originaire Alain Dumas) l’été prochain », fait savoir celui qui se dit aussi d’accord pour un hommage à Saint-Anaclet, notamment pour le rôle qu’a tenu l’ex-maire en s’opposant à la fusion avec Rimouski en 2002, ce qui a permis à sa municipalité de demeurer autonome.

Les élus et les employés de la municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard et de la MRC de Rimouski-Neigette souhaitent leurs vives condoléances aux membres de la famille éprouvée.

La caricature de 2002 signée Christian Girard, dont monsieur Dumas avait fait l’acquisition lors de cette même activité bénéfice pour la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski en 2013. (Reproduction: courtoisie, Christian Girard)
Facebook Twitter Reddit