Chroniques Chasse et pêche Des chasseurs de cerfs souhaitent que la RTLB migre en dehors de...

Des chasseurs de cerfs souhaitent que la RTLB migre en dehors de l’Estrie !

Une très forte majorité des chasseurs sondés par le magazine Aventure Chasse Pêche sur la Restriction de la Taille légale des bois (RTLB) souhaite son maintien dans les Zones 6 Nordet 6 Sud, et sa migration vers les autres zones du Québec.

Aventure Chasse Pêche a mené son sondage auprès de 5 235 chasseurs, et les résultats sont publiés dans son édition du mois d’avril.



Rappelons que depuis 2017, jusqu’à la fin de la saison de chasse 2021, Forêts Faune et Parcs Québec mène, en Estrie, un projet pilote de cinq ans sur la RTLB. Cette méthode qui protège les jeunes cerfs mâles, en autorisant la récolte du « buck » dont une branche du panache compte trois pointes, dont une de plus de 2,5 cm ou un pouce.

Les chasseurs qui ont répondu au sondage d’Aventure Chasse Pêche sur la RTLB, dans les Zones 6 Nord et 6 Sud, sont très satisfaits de leur expérience de chasse, du nombre de « bucks » observés, et de la grosseur des cerfs trophées récoltés. Ce qu’il est aussi très intéressant de constater, c’est que 72 % des 5 235 chasseurs sondés, soit 3 730 participants, étaient des chasseurs expérimentés qui chassent le cerf depuis 11 ans et demi.


Deux points négatifs : la forte pression de chasse exercée dans les deux zones « laboratoires » et la difficulté à cibler de loin un cerf légal, qui compte les trois pointes d’une branche avec la plus petite d’au moins un pouce.

La RTLB vers d’autres zones



En faisant « migrer » la RTLB dans d’autres zones de chasse du Québec, les cerfs seraient protégés pour les générations futures. Le ratio mâle-femelle du cheptel serait équilibré, les jeunes mâles préservés, le surplus de femelles récoltées et la densité du troupeau et la récolte seront élevées. Et les chasseurs sportifs amélioreraient leur qualité de chasse du chevreuil, comme dans la Zone 1 en Gaspésie où le cerf est en déclin avancé et la RTLB réclamée pour 2021,

« Sans la RLTB, les chasseurs de la Zone 1, comme ceux de la Zone 2, se privent d’une très bonne qualité de chasse. Ça fait 20 ans que la femelle est protégée au Bas-Saint-Laurent et la récolte, comme dans la partie Est de la Zone 2 n’a jamais été aussi basse. Je le répète, il faut protéger les jeunes mâles pour équilibrer le ratio. Il y a trop de femelles, et trop de jeunes mâles sont prélevés, et ça, ce sont les conséquences des gestions antérieures du cheptel. Après deux ou trois ans, à protéger les « p’tits bucks », les chasseurs vont récupérer un cheptel en santé et une belle qualité de chasse», affirme le spécialiste en gestion de l’espèce, Luc Brodeur.


Ce dernier a importé au pays le « Quality Deer Management Association », la QDMA, et il a été membre du comité pour implanter la RLTB en Estrie.

Les amateurs de cerfs doivent se procurer le numéro d’avril d’Aventure Chasse Pêche dans lequel, enfin, on a un portait porteur d’avenir de l’expérience et des résultats de la RTLB et sur le cerf, et sur les chasseurs. Notons que l’actuel Plan de gestion du cerf est en vigueur de 2020 à 2027. Mais sera-t-il ouvert pour maintenir et y ajouter la RTLB ?

Mon nom est Ernie Wells, chroniqueur chasse et pêche et animateur depuis six ans de l’émission hebdomadaire d'une heure « Rendez-Vous Nature », diffusée via 18 stations de radio, sur Facebook et www.rendezvousnature.ca. Journaliste, j’ai été correspondant du « Montreal Star », et collaborateur régional du Soleil de 1990 à 2020. De 1983 à 2014, j’ai signé la chronique chasse - pêche dans les hebdos régionaux de Québecor, où j'ai été rédacteur en chef et directeur de l'information. J’ai écrit dans Sentier Chasse-Pêche, et j’ai fondé le Salon Expo-Nature Rimouski, et Le Salon National Chasse Pêche Plein Air Rimouski. Je suis le promoteur de la Tournée annuelle des Films Chasse Pêche.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×