guycaron
Nouvelle de 17 h > Des amis de Michel Tremblay souhaitent qu’on lui rende hommage de son vivant
Nouvelle de 17 h

Des amis de Michel Tremblay souhaitent qu’on lui rende hommage de son vivant

Bertrand Potvin, François Lévesque, Luc Pichette, Luc Leclerc, Michel Tremblay et Carol Roy. (Photo: courtoisie)

Des amis de l’ancien maire de Rimouski  Michel Tremblay (1998-2005) souhaitent que la Ville lui rende un hommage significatif de son vivant.

Toujours reconnu pour son dynamisme et sa bonne humeur contagieuse, Monsieur Tremblay a aujourd’hui 88 ans (28 mars dernier) et est toujours très actif. Dans la vie de tous les jours, en dehors des aléas de la crise sanitaire, monsieur Tremblay a plusieurs groupes d’amis qui sont très soudés et se rencontrent des occasions comme des dîners de groupe, des soirées de cartes, des parties de pêche et des parties de golf. On y discute de politique, mais aussi de bien d’autres sujets.

Lors d’une récente assemblée du conseil municipal, le journaliste de Radio-Canada Denis Leduc a demandé au maire, Marc Parent, si on pouvait envisager de rendre hommage à Michel Tremblay en associant son nom à une de ses grandes réalisations, la promenade de la mer. Monsieur Tremblay a aussi mené à terme le dossier de la salle de spectacles.

De 4 M$ 8 M$

On se souviendra que monsieur Tremblay avait dû batailler ferme pour obtenir les quelques 8 M$ nécessaires à la réalisation de la promenade, trois ou quatre années seulement après qu’une première étude pour démolir et remplacer l’horrible mur de soutènement du boulevard « aux cinq noms » ait évalué le projet à 4 M$. Le projet a été mené à terme dans les derniers moments du dernier mandat de Michel Tremblay.

En pleine forme

Pour en revenir à la question posée récemment, le maire Marc Parent a gentiment répondu à monsieur Leduc que les usages en matière de dénomination d’une rue ou d’une infrastructure voulaient que l’on rende hommage à une personne qui était décédée. « Je l’ai vu dernièrement et monsieur Tremblay est en pleine forme », a fait remarquer monsieur Parent.

Partie de pêche avec Henri Martin, Luc Pichette, Alain Hébert, Michel Tremblay, Bertrand Potvin et Carol Roy. (Photo: courtoisie)

Homme intègre

« Je souhaite qu’on rende ce type d’hommage à Michel Tremblay de son vivant. C’est un bâtisseur qui a propulsé Rimouski vers de nouveaux sommets, au début des années 2000. Il mérite une reconnaissance de son vivant. On fait trop souvent l’erreur d’attendre que les gens soient morts pour obtenir un hommage bien mérité. Michel est mon ami depuis toujours. C’est un pince-sans-rire. Il est tellement d’agréable compagnie et c’est un homme très intègre », réagit Bertrand Potvin.

 « J’apprécie ce côté de sa personne et en plus, il est dévoué aux gens qui l’entourent et aux œuvres qu’il endosse. Il est une personne extraordinaire. Possiblement, le meilleur maire des 25 dernières années, ceci dit, en tout respect pour les autres. C’est un homme charmant. L’idée de l’associer à la promenade de la mer me plaît beaucoup. En temps de pandémie, la promenade est encore plus appréciée et encore plus achalandée. C’est dû en grande partie à Michel Tremblay  », ajoute monsieur Potvin.

Qui à Rimouski n’a jamais profité de la promenade de la mer? Voilà qui démontre bien toute l’ampleur du legs de Michel Tremblay, avec cette photo qui date de 2014, avant l’aménagement du brise-lames. (Photo: Pierre Michaud-archives)

Pêche, golf et cartes

Un autre membre de l’un des groupes d’amis de monsieur Tremblay, Luc Pichette, raconte l’évolution de sa relation avec Michel Tremblay : « Michel a développé Rimouski, aussi, avec l’autoroute 20 et plusieurs autres projets. C’est une très bonne idée de lui rendre hommage de son vivant. »

De connaissances à inséparables

« C’est une amitié vieille de plus de 30 ans. Un moment donné, je le connaissais vaguement et nous sommes devenus de meilleures connaissances à la suite d’un voyage de pêche. On était plusieurs, sept ou huit. On jouait aux cartes avec d’autres Rimouskois, dont Henri Martin, Bertrand Potvin, Alain Hébert et Carol Roy. Après les cartes et la pêche, Michel m’a appelé pour me dire qu’on devrait jouer aux cartes plus souvent avec ce groupe de six et que chacun devrait accueillir le groupe à tour de rôle pour des soirées de cartes. J’ai embarqué avec les autres et ça fait quelque 35 ans que ça dure, même si, évidemment, là on a fait une pause à cause de la pandémie », se souvient monsieur Pichette.

La tradition veut que chaque année, les amis de Michel Tremblay se retrouvent au bar de Luc Pichette, Le Campus. Le dernier anniversaire n’a pu être célébré en raison de la crise sanitaire.

« On fait une petite relâche l’été. On a des amis qui prennent la place d’autres à l’occasion, comme François Lévesque de Molson et Luc Leclerc de la Financière Sun Life. À la fin de la saison de golf, on se réunit à Val-Neigette. On se fait des parties par groupes de trois et on se lance dans des compétitions amicales. Après le golf, on se réunit chez Carol Roy qui demeure tout près et on joue aux cartes. Ça fait huit ou neuf ans qu’on fait ça », raconte-t-il.

« À propos de Michel, c’est surtout son amabilité et sa sagesse qui en font un homme attachant à mes yeux. Il est toujours de bon conseil. C’est un homme qui ne dramatise rien et qui se dresse contre le découragement. Cette influence paraît au sein de ses amis. Il encourage son monde. C’est un homme positif et de solutions, en plus de son excellent sens de l’humour. En plus, il est toujours vif comme l’éclair intellectuellement. Si on veut discuter avec lui d’un sujet chaud, on a avantage à avoir des arguments. Il est rarement dans l’champ. Il est difficile à « boucher », comme on dit », lance enfin Luc Pichette.

Facebook Twitter Reddit