Actualités Économie 133 000 emplois de moins qu’avant la pandémie au Québec

133 000 emplois de moins qu’avant la pandémie au Québec

Au premier trimestre de 2021, le Québec comptait 23 100 personnes de moins en emploi qu’au dernier trimestre de 2020, et 133 000 de moins qu’au dernier trimestre de 2019, soit avant la pandémie.

C’est ce qui ressort de l’analyse intitulée Comment évolue la participation au marché du travail en temps de pandémie au Québec et ailleurs au Canada?, rendue publique jeudi par l’Institut de la statistique du Québec.



Le nombre d’emplois a ainsi atteint 96,9 % du niveau observé avant la pandémie. En comparaison, le taux était de 97,3 % pour l’ensemble du Canada.

Le taux de chômage au premier trimestre de 2021 s’est fixé en moyenne à 7,2 % au Québec, comparativement à 5,3 % au dernier trimestre de 2019. Il s’agissait du taux le plus bas parmi ceux des provinces comparées (8,4 % pour l’ensemble du Canada).


L’emploi à temps partiel et celui des femmes plus affectés par la pandémie

Au Québec, le recul de l’emploi total s’explique essentiellement par le nombre d’emplois à temps partiel, qui a atteint 86,3 % du niveau d’avant la pandémie. Le nombre d’emplois à temps plein, quant à lui, était près de celui au quatrième trimestre de 2019 (ratio de 99,4 %).



L’emploi chez les femmes s’est fixé à 95,6 % du niveau d’avant la pandémie, soit le ratio le plus bas au Canada (mais comparable à celui en Ontario, où il s’est établi à 95,7 %). Le taux pour les emplois à temps plein s’élevait à 99,8 %, alors que celui pour les emplois à temps partiel était de 82,5 %.

Le nombre d’hommes en emploi se situait quant à lui à 98,1 % de celui d’avant la pandémie. Le ratio pour les emplois à temps plein atteignait 99,0 %, tandis que celui pour les emplois à temps partiel était de 92,3 %.


Les jeunes plus touchés

Au premier trimestre de 2021, le nombre de jeunes de 15 à 24 ans en emploi au Québec équivalait à 86,9 % de celui avant la pandémie. Le taux était de 96,9 % chez les 55 ans et plus et de 99,1 % chez les 25 à 54 ans.

Dans toutes les provinces comparées, l’emploi des 15-24 ans a été plus affecté que celui des autres groupes d’âge par la pandémie, mais c’est au Québec que la proportion d’emplois récupérés par les jeunes était la plus basse au premier trimestre de l’année (entre 87,6 % et 97,3 % dans les autres provinces).


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×