Actualités Faits divers Proxénétisme : le juge refuse la remise en liberté de Dannick Plourde

Proxénétisme : le juge refuse la remise en liberté de Dannick Plourde

La remise en liberté sous caution de Dannick Plourde, 24 ans, de Saint-Angèle-de-Mérici, arrêté le 29 avril pour des crimes de nature sexuelle, a été rejetée mardi au palais de justice de Rimouski par le juge de garde à la suite de l’enquête sur remise en liberté.

Plourde fait face à une accusation de séquestration et deux accusations de proxénétisme. « L’enquête des policiers tant à démontrer que le suspect prenait contact avec des personnes mineures de la région de Rimouski dans le but de les faire travailler dans des réseaux de prostitution juvénile à l’extérieur de la région », précise le sergent Claude Doiron, de la SQ.



Enquêtes sur les crimes en série
Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. « Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes », poursuit le sergent Doiron.

Quiconque possédant des informations concernant cet individu peut les transmettre de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×