Actualités Faits divers La preuve est maintenant complète dans les dossiers de Nicolas Boudreau-Lapierre accusé...

La preuve est maintenant complète dans les dossiers de Nicolas Boudreau-Lapierre accusé de proxénétisme

Le procureur de la Couronne, Me Luc Cyr, a confirmé ce lundi matin au palais de justice de Rimouski que la preuve est maintenant complète dans les dossiers de Nicolas Boudreau-Lapierre, 23 ans de Rimouski, accusé en matière de proxénétisme.

L’avocat de l’accusé, Me Richard Guay, a demandé de reporter tous les dossiers à la même étape au 28 juin. « C’est une enquête d’une certaine ampleur. J’attends toujours une offre de règlement rapide de la part du ministère public. Mon client est au courant et il est d’accord pour le report au 28 juin », a mentionné Me Guay.



Boudreau-Lapierre est détenu à Rivière-des-Prairies. Il est incarcéré depuis son arrestation le 20 février dernier dans deux dossiers de proxénétisme. Depuis, une nouvelle accusation de proxénétisme a été ajoutée. L’enquête sur remise en liberté n’a toujours pas eu lieu dans ses dossiers.

L’accusé utilisait les réseaux sociaux


L’enquête des policiers tend à démontrer que le suspect utilisait entre autres les réseaux sociaux pour y recruter ses victimes. « Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes », explique le porte-parole de la SQ, le sergent Claude Doiron.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×