Chroniques Sport et société Prêts pour la grande danse!

Prêts pour la grande danse!

Dominique Ducharme ne sera jamais reconnu comme un grand communicateur, du moins avec les médias.

Par contre, on a récemment entendu de la part de ses joueurs qu’il y a une phrase qu’il aime beaucoup utiliser avant les matchs: « il faut cirer ses souliers avec la grande danse. »



On peut même entendre cette phrase sortir de sa bouche durant la vidéo d’avant-match quelques minutes avant l’arrivée des joueurs. On imagine par cette expression qu’il veut dire qu’on doit être bien préparé avant de sauter sur la glace. Il n’y a pas de doute que les joueurs du Canadien devront cirer leurs souliers, ce soir, car c’est difficile d’imaginer une plus grande danse qu’un match pouvant permettre d’accéder à la finale de la Coupe Stanley, le soir de la St-Jean Baptiste en prime!

Y croire


Mine de rien, c’est le troisième carré d’as (demi-finale de la coupe Stanley) du Canadien depuis 2010. Mais celui-ci est différent. En 2010, le club n’avait plus rien dans le réservoir contre les Flyers, après avoir accompli deux miracles contre Washington et Pittsburgh durant ce qu’on a appelé le printemps Halak.

En 2014, tous les espoirs se sont éteints quand Price s’est blessé au tout début de la troisième ronde. Non, c’est différent cette année. Parce que cette année, tout est vraiment possible. On commence à y croire et ça fait du bien.



Au moment d’écrire ces lignes, le mystère plane toujours autour de l’homme qui sera devant le filet des Golden Knights ce soir. On peut imaginer que Peter DeBoer laissera durer le suspense le plus longtemps possible. Donne-t-il une autre chance à Robin Lehner qui a gagné plus tôt dans la série ou est-il prêt à aller jusqu’au bout avec Marc-André Fleury? Si on ne change pas une formule gagnante, l’inverse est aussi vrai.

Sa meilleure chance


Malgré tout, c’est difficile de prédire avec confiance une victoire du Canadien. Cependant, cette équipe n’aura jamais une meilleure chance d’accéder à sa première finale en 28 ans que ce soir. L’équipe vient de jouer un match pratiquement parfait contre Vegas et semble connaître la formule pour contrer son attaque. L’équipe joue de façon unie et tous les joueurs apportent leur contribution. Le désavantage numérique est parfait et l’attaque est opportuniste.

En plus, le Tricolore pourra jouer ce match devant une foule survoltée, malgré la limite de spectateurs permise. Ajoutez le fait que le match aura lieu durant la Fête nationale des Québécois, une occasion propice pour le retour des fantômes du Forum, et vous avez les ingrédients pour une soirée magique.

Évidemment, pour que tout soit parfait, il faudra une victoire du Canadien. Ce serait en effet le scénario rêvé. Mais si nos préférés perdent, il y aura encore une chance au match numéro 7.

Et nos favoris devront cirer leurs souliers pour la dernière grande danse.

Diplômé en études littéraires et œuvrant en enseignement, Dave Gagnon est un véritable passionné de sport. Mordu de statistiques et de faits insolites, il veut communiquer sa passion en portant un regard critique sur le monde du sport. Chroniqueur pendant quatre ans pour divers hebdomadaires dans le passé, il espère aujourd'hui intéresser les lecteurs du journal le soir aux complexités de l'univers sportif.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×