Chroniques > Sport et société > Le CH face à une mission impossible?
Sport et société

Le CH face à une mission impossible?

Nick Suzuki a marqué le seul but du CH mercredi. (Photo Facebook Canadien de Montréal)

Pour reprendre la formule rendue célèbre par l’émission culte Mission Impossible: votre mission, si vous l’acceptez, est de battre le meilleur club de la LNH 4 fois dans les 5 prochains matchs pour remporter la Coupe Stanley. Bonne chance!

C’est à propos, car ce sera vraiment une mission impossible pour le Canadien de renverser le Lightning dans cette série. La défaite d’hier fait beaucoup plus mal que celle du match précédent pour plusieurs raisons. Premièrement, le Canadien hier s’est fait battre à son propre jeu alors que Tampa Bay a gagné de la même façon que Montréal l’a fait lors des rondes précédentes. Le Lightning a été dominé, mais a profité de quelques erreurs pour remporter la victoire. Le Canadien a prouvé qu’il pouvait rivaliser avec la formation floridienne, mais qu’il n’a absolument aucune marge de manœuvre s’il peut espérer une victoire. Le but à la dernière seconde de la 2e période aura certainement été le moment crève-cœur de cette série et j’ai bien peur qu’on s’en souviendra longtemps, surtout si la logique est respectée pour le reste de la série. On pouvait espérer après la première défaite, mais un déficit de 0-2 complique les choses, c’est le moins qu’on puisse dire.

Lancer plus souvent…et de partout

Le seul but du Canadien hier est un bon exemple de ce que la troupe de Dominique Ducharme aura à faire pour battre l’impérial Andrei Vasilevskiy. Le but de Suzuki ne passera pas aux jeux de la semaine. C’était un lancer en apparence inoffensif, mais qui a trouvé le fond du filet, surtout grâce à la présence de Corey Perry devant le gardien. Lors de son avantage de 4 contre 3 en 1ere période, le Canadien a cherché a faire le jeu parfait et ce fut un échec. La clé est de tirer le plus souvent possible, de tous les angles possibles, et de déranger le travail de l’intraitable gardien russe devant eux. Ce ne sera pas joli, mais c’est le seul moyen de pouvoir le battre. Ce sera l’attitude à avoir pour le match numéro 3.

Pas plus de spectateurs

Oui, ça ne va pas très bien, mais le match numéro 3 est un nouveau jour. On revient devant nos partisans et l’entraîneur Ducharme est finalement de retour après 2 semaines d’absence. Espérons que le retour de l’entraîneur sera une étincelle, car l’équipe ne pourra pas compter sur un plus grand nombre d’amateurs dans les gradins, du moins pour le match de vendredi. On comprend que ç’a été un dossier chaud, car les nouvelles semblaient s’annoncer positives avant un changement de dernière minute. C’est la santé publique de Montréal qui aurait eu le dernier mot dans cette affaire. Dommage car peut-être que cet événement aurait été un incitatif pour les plus jeunes d’aller se faire vacciner. Dans le doute, je préfère qu’on soit prudent, mais peut-être que c’est une belle occasion manquée. 

Facebook Twitter Reddit