guycaron
Nouvelle de 19 h > Cogeco s’implique à fond dans « ses » terrasses
Nouvelle de 19 h

Cogeco s’implique à fond dans « ses » terrasses

Sarah Saint-Pierre, Pascal Olivier Labrecque et Tommy Cloutier. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Les organisateurs Terrasses Cogeco de Rimouski, qui s’amorcent ces jours-ci pour un mois, au centre-ville, peuvent compter sur un partenaire majeur impliqué à fond.

Cogeco célèbre cette année sa cinquième année à titre de commanditaire majeur des Terrasses Cogeco, événement qui implique une quarantaine de restaurateurs et de tenanciers, alors que la rue Saint-Germain Est, entre l’avenue de la Cathédrale et l’avenue Belzile, est fermée à la circulation automobile.

« L’équipe des relations avec la communauté de Cogeco, c’est l’équipe des dons et commandites. Pour nous, ce qui est important, c’est de ne pas se contenter d’acheter une commandite, de verser un montant et de mettre des bannières. On ne fait pas que de l’achat de publicité à travers les festivals et événements, on veut vraiment s’intégrer et s’impliquer localement. Notre objectif est de contribuer à la meilleure expérience possible pour les visiteurs », explique le superviseur relations avec les communautés de Cogeco, Pascal-Olivier Labrecque.

« On vient bonifier l’événement et on ne se limite pas à poser des bannières. On veut faire partie de l’événement. On veut aussi faire partie des facteurs de succès de l’événement », ajoute monsieur Labrecque.

Cogeco est présente à Rimouski en matière de câblodistribution depuis plus de 30 ans. Elle offre aujourd’hui des produits de téléphonie et d’Internet qui s’ajoutent à la télévision par câblodistribution, dans les secteurs résidentiel et commercial. L’entreprise gère également la télévision locale NOUS-TV. Son réseau radiophonique dessert la station de radio locale CFYX, qui est cependant la propriété de Groupe Simard de Rivière-du-Loup.

Cogeco affiche fièrement ses couleurs sur le site des Terrasses. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Animation

 Cogeco fait donc sa part pour l’animation, avec un kiosque situé dans un conteneur mobile.

« Nous avons un kiosque de représentation dans le cadre des Terrasses avec du personnel qui est là pour renseigner les gens sur nos services et peut-être même les abonner à l’un d’entre eux. C’est une boutique éphémère, le temps du festival. Mais ce n’est pas suffisant à nos yeux. On propose donc en plus une station de recharge des appareils numériques mobiles, un concours qui propose une balayeuse-robot en grand prix. De plus, des écrans de télévision sont installés pour ajouter du divertissement et de l’information. Les gens pourront notamment suivre les Jeux olympiques de Tokyo avec nous », poursuit Pascal-Olivier Labrecque.

Télé distinctive

La directrice de la programmation locale de NOUS-TV, Sarah Saint-Pierre, participe aux Terrasses Cogeco avec enthousiasme et se dit particulièrement fière que NOUS-TV soit un complément aux médias traditionnels régionaux, tout en étant une télévision distinctive.

Tommy Lemieux Cloutier, Sarah Saint-Pierre et Pascal-Olivier Labrecque sont prêts à accueillir les visiteurs. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

« Nos émissions sont diffusées tous les jours en dehors de la saison estivale. Nous produisons des émissions et nous en diffusons d’autres produites ailleurs, en plus. C’est une télé unique. Il n’y a rien de comparable, ailleurs. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que c’est une télévision d’information locale axée sur la communauté. Ça permet aux organismes et événements socio-économiques et socio-culturels d’avoir une plateforme de diffusion qu’ils auraient de la difficulté à s’offrir autrement. Nous le faisons à peu ou pas de frais. L’idée, c’est que l’on complète les médias traditionnels », mentionne madame Saint-Pierre.

Coup de foudre

Et en plus de l’implication de son entreprise, madame Saint-Pierre apprécie personnellement la formule des Terrasses Cogeco, tout comme monsieur Labrecque, d’ailleurs. « C’est un événement d’ici, propulsé par les gens d’affaires du centre-ville. C’est super bon pour tout le monde : bon pour les visiteurs, bon pour les commerçants et bon pour le tourisme. Dès la première année de notre implication, en 2017, nous avons été séduits par les Terrasses. C’est vous dire le coup de foudre. Pas besoin d’attendre d’aller ailleurs pour vivre un tel événement », dit Pascal Olivier Labrecque.

Il y avait déjà des visiteurs sur le site des Terrasses Cogeco cet avant-midi. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

«  Pour Cogeco, c’est une implication importante, parce qu’un événement très rassembleur. Les Terrasses Cogeco sont un lieu de rencontre, c’est ce qui est d’abord agréable. L‘autre côté très agréable, c’est de profiter de l’extérieur et du beau temps. Nous avons un très beau centre-ville. La rue piétonnière, c’est super! C’est une belle formule et c’est une occasion d’appuyer des gens d’affaires dans la relance économique post-COVID », renchérit Sarah Saint-Pierre.

Tournant crucial

Le président de l’organisation des Terrasses Cogeco, le restaurateur Tommy Lemieux Cloutier, ajoute que sans un partenaire majeur comme Cogeco, les Terrasses auraient pu ne pas survivre à la crise sanitaire.

« Si les Terrasses Cogeco ont pris autant d’ampleur, c’est grâce à nos partenaires. Nous avons vécu une période critique l’an dernier. N’importe lequel de nos partenaires aurait pu se retirer des Terrasses, mais ils sont demeurés avec nous. Si des organisations comme Cogeco nous avaient laissé tomber, il n’y aurait pas eu de Terrasses Cogeco cette année. C’est un partenaire crucial qui a continué de nous épauler malgré la pandémie. On a démontré que c’était faisable et nécessaire de présenter un tel événement à Rimouski. »

Sarah Saint-Pierre et Pascal-Olivier Labrecque mettent la main à la pâte dans les préparatifs. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)
Facebook Twitter Reddit