COVID-19 Le passeport vaccinal sera exigé dès le 1er septembre

Le passeport vaccinal sera exigé dès le 1er septembre

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a fait le point ce mardi en début d’après-midi sur la situation épidémiologique actuelle liée à la pandémie de la COVID-19, étant donné l’augmentation du nombre de cas observée au cours des derniers jours et l’émergence de cas liés au variant Delta, maintenant bel et bien présent au Québec. 

En raison de cette situation préoccupante, qui pourrait constituer le début d’une quatrième vague de cas, le gouvernement prévoit rendre disponible le passeport vaccinal dès le 1er septembre, et ce, partout au Québec. En vue de ce déploiement, deux projets pilotes seront mis en place afin de tester la lecture du code QR et la mécanique de l’application, dans des lieux différents. Un accompagnement de la part des équipes du ministère de la Santé et des Services sociaux sera fait auprès des entreprises directement sur place. 



« Étant donné l’augmentation récente des cas, l’automne qui s’en vient avec la rentrée au travail et à l’école et la prévalence attendue du variant Delta, les conditions sont réunies pour déployer le passeport vaccinal. Nous voulons faire les choses graduellement, en profitant pleinement des prochaines semaines, avant la rentrée, pour bien préparer la mise en place du passeport. Les projets pilotes implantés dans les prochaines semaines nous permettront de faire les ajustements nécessaires à la mécanique d’application et de donner le temps aux lieux visés par le passeport de se préparer pour le 1er septembre avant de rendre l’application disponible », déclare le ministre Christian Dubé.

Premier projet pilote


Le premier projet pilote sera déployé au restaurant La Cage – Brasserie sportive de Lebourgneuf, à Québec, les 11 et 12 août, de 15 h à 23 h. Un autre aura lieu au gym Éconofitness Vimont à Laval (2228 boulevard des Laurentides) les 17 et 18 août, de 15 h à 20 h. Nous invitons les clients de ces installations à aller se procurer leur code QR sur Québec.ca

L’objectif est que le passeport vaccinal permette aux personnes adéquatement vaccinées d’avoir accès aux événements publics à fort achalandage et aux activités à haut taux de contacts qui sont des lieux de grande socialisation, pour des activités et services non essentiels.  



Faits saillants : 

  • La participation aux projets pilotes est volontaire. Aucune personne ne se verra refuser l’accès à ces commerces.

  • Rappelons que le passeport vaccinal sera un outil officiel et gratuit attestant qu’une personne est bien protégée contre la COVID-19.

  • Il permettra aux personnes adéquatement protégées d’accéder à des lieux où sont pratiquées des activités non essentielles. Sur recommandation des autorités de santé publique, ces lieux pourraient inclure entre autres les gyms, les bars et des activités comme les sports d’équipe ou de contact. Le passeport ne sera pas exigé pour accéder à des services essentiels. De plus, il exclut les commerces de détails.

  • Des travaux sont à prévoir afin d’offrir aux personnes des autres provinces et de l’étranger ayant reçu des vaccins reconnus par les autorités internationales compétentes la possibilité d’accéder à ces lieux.

  • Des travaux sont prévus afin d’intégrer, dans la preuve de vaccination, l’ensemble des situations possibles pour qu’une personne soit considérée comme adéquatement protégée, incluant le fait d’avoir fait la maladie ou de présenter des contre-indications à la vaccination reconnues.

  • Le choix de la date du 1er septembre pour l’entrée en vigueur de la mesure vise à donner la possibilité à toute la population de se prévaloir des deux doses de vaccin nécessaires.

  • Il est également à noter que depuis lundi, le fait d’avoir eu un résultat positif à un test de COVID-19 a été ajouté à la preuve vaccinale. Les citoyens seront bien informés : s’ils ont eu un tel résultat suivi par un vaccin, une notification leur sera envoyée.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×