Actualités Océanic Au tour des Remparts de s’imposer

Au tour des Remparts de s’imposer

Gain de 7-1 face à l’Océanic en match préparatoire

Les parties préparatoires se suivent et ne se ressemblent pas. Après l’avoir emporté facilement 4-1 jeudi dernier face aux Remparts de Québec dans un match de recrues, l’Océanic a subi le même sort, mardi soir, subissant un revers de 7-1 devant quelques centaines d’amateurs au Colisée Financière Sun Life.

Précisons tout de suite que l’Océanic alignait un club un peu plus jeune que les Remparts avec neuf recrues contre huit, mais sept joueurs de 16 ans contre aucun. Québec comptait sur neuf joueurs de 19 ans contre cinq de 19 et 20 ans pour l’Océanic.



La première période a appartenu aux Remparts qui ont marqué sur leur tout premier tir au but, celui de Brandon Bays. Nathan Gaucher et Andrew Afonso ont fait de même et l’engagement s’est terminé 3-0 pour les visiteurs qui ont dominé 10-4 dans les lancers. 

Ils ont ajouté deux buts, ceux de Andrew Gweon et Bays à nouveau, dans une période une peu plus égale dans les chances de marquer. Afonso, son deuxième, et James Malatesta ont complété pour les visiteurs en troisième. C’est Alexandre Lefebvre qui a le but de l’Océanic en fin de partie. 


Devant le filet, ce fut un peu plus difficile pour le gardien de 16 ans, Cédric Massé, déjoué quatre fois sur quinze lancers en 31 minutes de jeu. Gabriel Robert lui a succédé. Il a accordé trois buts sur 14 lancers.

Chez les Remparts, bonne sortie pour le jeune vétéran William Rousseau, parfait sur les quinze lancers de l’Océanic. Quentin Miller a cédé une fois sur 12 tirs.



« On a eu un très bon début de match. On ne lancera pas la pierre aux gardiens, mais ils ont eu une soirée difficile avec au moins quatre buts qui ne sont pas des buts de niveau junior majeur. Ça nous a torpillé un peu. On a géré moyennement la rondelle. On ne peut pas donner la rondelle comme ça en désavantage numérique. Nos sorties de zone étaient loin d’être fluides. Nos gros gars en arrière peuvent beaucoup mieux jouer pour aider nos gardiens. Mais, j’ai aimé notre troisième période et l’effort qu’on a déployé », a résumé Serge Beausoleil,

Ce genre de match est de nature à l’aider à y voir un peu plus clair dans les décisions à prendre avec encore 32 joueurs au camp, incluant les deux Européens qui sont attendus en septembre, et moins d’une semaine pour prendre les décisions finales. 


L’Océanic jouera à son tour mercredi soir à Québec.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×