guycaron
Actualités > Faits divers > Rendre le système de justice plus équitable
Faits divers

Rendre le système de justice plus équitable

Dominique Angladse (Photo Facebook)

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade et le député de LaFontaine et porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, Marc Tanguay, demandent au gouvernement d’agir le plus rapidement pour entreprendre une réflexion en profondeur du système de justice, et de le rendre plus équitable et plus accessible pour tous les Québécois.

« Il existe présentement deux systèmes de justice au Québec, un pour les plus fortunés et un autre pour la classe moyenne. Nous avons le devoir de travailler sans relâche afin de rendre le système de justice plus juste pour tous », dénonce l’opposition libérale.

La cheffe de l’opposition officielle a d’ailleurs déclaré qu’« il est impératif d’entreprendre un virage important dans notre système de justice. C’est complètement inacceptable de voir que certains Québécois n’y ont tout simplement pas accès de la même façon que certaines personnes plus fortunées. » Elle a aussi ajouté « que nous devons prendre tous les moyens nécessaires afin de rendre le système de justice plus accessible et plus équitable pour tous. »

Lent et complexe

La lenteur, la complexité et l’absence de ressources abordables dans le système de justice minent la confiance de la population envers ce dernier. Les statistiques sont claires, pour 70% des Québécois le système est inaccessible en raison des délais trop longs et 59% trouvent l’ensemble des procédures trop dispendieuses.

Le Parti libéral propose quelques pistes de solutions qui sont facilement applicables dès maintenant afin de commencer à rendre la justice plus accessible pour tous les Québécois :

  1. Bonifier les taux d’admissibilité à l’aide juridique;
  2. Augmenter le seuil de la Division des petites créances de15 000$ à 25 000 $ ou moins;
  3. Améliorer l’accès à la notion de conseil juridique en misant sur des Centres de justice de proximité dans toutes les régions du Québec; et Accélérer la transition vers des technologies modernes qui faciliteront l’administration de la justice.

« De manière plus fondamentale, nous demandons qu’un mandat d’analyse et de recherche soit entrepris en commission parlementaire afin de poursuivre la réflexion et de proposer, le cas échéant, des solutions structurelles majeures à notre système de justice. Cette commission parlementaire devrait certes entendre des experts et des acteurs du milieu, mais aussi entendre les justiciables qui viendraient témoigner de leur réalité et de leur non-accès à la justice », précise-t-on.

Marc Tanguay, député de LaFontaine et porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, a affirmé que « nous sommes conscients que la tâche est immense. C’est toutefois notre devoir de nous assurer de faire tout ce qui est en notre pouvoir afin d’investir les ressources nécessaires, mais également d’apporter les changements majeurs nécessaires à un véritable accès à la justice pour tous les citoyens. Nous devons tout faire afin que les Québécois regagnent confiance en leur système judiciaire. »

Facebook Twitter Reddit