guycaron
Nouvelle de 17 h > Des travaux de feux de circulation provoquent tout un « bordel » au centre-ville
Nouvelle de 17 h

Des travaux de feux de circulation provoquent tout un « bordel » au centre-ville

Certains automobilistes se sont montrés très contrariés de devoir faire un détour par la rue Lavoie. (Photo: courtoisie)

L’intervention pour améliorer des feux de circulation effectuée par le Service des travaux publics de la Ville de Rimouski sur l’avenue Rouleau, depuis le début de la semaine, a eu des impacts sur la sécurité routière plus importants que d’habitude, au cours des derniers jours.

Selon un piéton du district Saint-Germain qui a avisé le journal,mardi, de nombreux automobilistes rendus impatients par l’obligation d’effectuer un détour via la rue Lavoie, en début de semaine, auraient dépassé les bornes en termes de vitesse. Il faut savoir que les travaux ont eu lieu dans le secteur très achalandé de l’hôpital de Rimouski en début de semaine.

Accident évité

« Pire encore, c’était la première fois que je voyais ça : à deux reprises, des automobilistes ont heurté des panneaux de signalisation de la Ville, qui se sont retrouvés sur le trottoir. Un d’entre eux a failli me frapper. J’ai réagi juste à temps. J’en ai parlé à un employé de la Ville qui m’a dit qu’il y en avait eu d’autres », témoigne ce citoyen.

Le coordonnateur aux opérations des Travaux publics de la Ville de Rimouski, Éric Dionne, reconnaît que les choses ont été plus compliquées que d’habitude.

Des automobilistes se sont permis de déplacer des panneaux de signalisation, ce qui est illégal. (Photo: courtoisie)

Première

« C’est la première fois que l’on vit une telle situation. Des automobilistes se sont montrés très impatients. J’ai même eu vent cet après-midi du fait que des automobilistes se sont permis de déplacer des panneaux pour suivre la voie de circulation qu’il souhaitaient, malgré les avertissements. L’un d’entre eux voulait absolument se stationner au bar situé au coin de la rue. Il se rendait peut-être aussi à la pharmacie juste en avance. Il a outrepassé les avertissements pour se rendre jusque dans la zone des travaux, afin de satisfaire ses besoins, quels qu’ils soient et délibérément », explique-t-il.

La police pourrait intervenir, car il est illégal de déplacer des panneaux de signalisation.

Un panneau de signalisation sans doute heurté par un conducteur qui s’est retrouvé sur le trottoir. (Photo: courtoisie)

« On est intervenu pour améliorer les avertissements, mais on dirait que les gens sont moins patients qu’ils ne l’étaient cet été. Le confinement est levé progressivement, c’est peut-être une explication. L’autre pourrait être le fait que les travaux étaient près de l’hôpital. On n’a pas vécu ce phénomène lors de travaux importants l’été dernier et on était très heureux de la collaboration des citoyens. Peut-être aussi en raison de la durée des travaux qui ont commencé en début de semaine et se termineront avant la fin de celle-ci », poursuit monsieur Dionne.

Explications?

« On cherche des explications pour mieux se préparer lors des prochains travaux au centre-ville. On n’a pas le choix de fermer les intersections au complet pour faire ces travaux. On doit aussi les faire par beau temps, car on travaille en hauteur. Cependant, ce qui devait être fait en matière de gros projet cette année est pratiquement terminé, en termes d’impacts qu’ils pourraient avoir sur la population. Je ne vois pas d’autre projet du genre à réaliser d’ici la fin de l’année », conclut monsieur Dionne.

Les feux des rues Saint-Jean-Baptiste et de l’Évêché le long de l’avenue Rouleau sont interconnectés et devaient faire l’objet de travaux d’amélioration simultanément. Les demandes d’appel de feux de piétons, par exemple, ont une influence sur les deux systèmes de feux.

En vidéo ci-dessous, un aperçu des travaux effectués ce matin, alors que la circulation était devenue moins problématique qu‘en début de semaine, puisque les travaux se sont déplacés à la hauteur de la rue Saint-Jean-Baptiste.

Facebook Twitter Reddit