guycaron
Élections municipales 2021 > Le dossier de la cathédrale, premier pas vers la création d’un quartier culturel
Élections municipales 2021

Le dossier de la cathédrale, premier pas vers la création d’un quartier culturel

Pour le candidat à la mairie de Rimouski, Guy Caron
Guy Caron échangeant avec les représentants des médias, ce matin. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Le candidat à la mairie, Guy Caron, veut faire du centre-ville le Quartier de la Culture de Rimouski, mais il considère que cette démarche est tributaire du règlement de deux dossiers majeurs : la vocation de la Place des Anciens combattants et la restauration de la cathédrale.

Cette dernière est fermée depuis bientôt sept ans (novembre), en raison, à l’origine de cette saga, de son état de délabrement.

« Je suis très heureux d’avoir appris que la démolition de La Grande Place se réalisera finalement et éventuellement que la construction d’un autre édifice suivra. C’est au moins un dossier pour le centre-ville dont on va voir éventuellement la concrétisation. J’ai rencontré des gens de Groupe Sélection il y a quelques semaines et j’ai été très encouragé, à l’issue de la rencontre, de voir que cela allait se faire. Il reste quand même des enjeux importants pour le centre-ville. À mon sens, il faut prendre les enjeux un par un. L’élément clé dans la mise en valeur du centre-ville est le dossier de la cathédrale. Présentement, il y a une dispute devant les tribunaux entre l’Archevêché et la Fabrique. »

Médiateur

« La cathédrale n’appartient pas à la Ville, ce qui fait qu’elle est limitée dans ses moyens d’action. Cependant, je crois que la Ville doit jouer un rôle plus actif pour remédier à la situation. Ce que je propose, c’est d’agir comme médiateur entre les deux parties et je pense que ce rôle actif doit être accompagné d’une mission, qui est le bien commun pour la Ville. Il est évident que depuis la fermeture de la cathédrale, l’image du centre-ville a été affectée et l’image de la Ville de Rimouski a été affectée, car on en parle aux quatre coins du Québec. Avec mes capacités de rassembler, je propose d’agir comme médiateur pour réunir les parties et en arriver à une solution, avant que les tribunaux ne le fassent eux-mêmes. Il est crucial que la Ville joue une part active dans ce dossier », affirme monsieur Caron.

Pas un sou si…

Ce dernier est favorable à une vocation mixte pour la cathédrale, entre autres à une vocation communautaire. « Je suis persuadé qu’il y a des projets, que la Ville devra éventuellement envisager. Cependant, la garantie que je veux donner, c’est qu’il n’y aura pas un seul dollar de la Ville investi si les autres parties, l’Archevêché, la Fabrique, les gouvernements provincial et fédéral, n’en font pas autant. »

La cathédrale de Rimouski. (Photo: journallesoir.ca)

Identité

Selon monsieur Caron, le Quartier culturel permettrait de donner à une partie du centre-ville une identité qui serait imprimée dans les divers dossiers névralgiques qui traînent depuis trop longtemps. Avec la proximité de la Salle Desjardins-TELUS, du Musée régional de Rimouski, de l’École de musique, du Conservatoire, de la Galerie Léonard-Parent, d’un espace événementiel qui remplacerait l’actuelle Place des Anciens-Combattants et l’espace d’une cathédrale qui pourrait très bien agir en partie comme espace culturel, un Quartier de la Culture constituerait un pont idéal pour réunir les sections Est et Ouest de la rue Saint-Germain.

Le stationnement de la place des Anciens combattants. (Photo: Pierre Michaud-archives)

Dynamiser le cœur

« Les commerçants font déjà leur part pour tenter de dynamiser le cœur de Rimouski, mais la Ville se doit de jouer un rôle de leadership pour donner ce grand coup de barre. Je présente ici un plan pour régler graduellement chacun des dossiers problématiques, avec comme fil conducteur la création d’un Quartier de la Culture qui rassemblera la population », affirme le candidat.

Pour monsieur Caron, la réfection de la cathédrale constitue le premier domino de ce plan. « La résolution de ce dossier permettra de s’attaquer à la transformation de la Place des Anciens-Combattants et la création possible d’un stationnement multi-étagé derrière la Salle Desjardins-Telus, si celui-ci s’avère nécessaire. »

Stationnement étagé

Quant à la Place des Anciens combattants, elle serait transformée en un espace vert orienté vers les besoins culturels événementiels extérieurs comme le Festi-Jazz.

« Une étude sur les besoins futurs sera ensuite menée pour déterminer si la perte des 140 espaces devrait être compensée par la construction d’un stationnement multi-étagé derrière la Salle Desjardins-TELUS », précise enfin Guy Caron.

Facebook Twitter Reddit